Mor­ceaux choi­sis des cé­lèbres « raf­fa­ri­nades »

La Montagne (Vichy) - - France & Monde -

Jean-Pierre Raf­fa­rin s’est ren­du cé­lèbre par des for­mules dont cer­taines sont pas­sées à la pos­té­ri­té. • « Notre route est droite, mais la pente est forte » • « Les jeunes sont des­ti­nés à de­ve­nir des adultes » • « La route, elle est faite pour bou­ger, pas pour mou­rir »

• « Je dis aux jeunes : la fête, c’est la vie. La vie, c’est ton vi­sage ! »

• « Les veuves vivent plus long­temps que leurs conjoints » • « Je vous re­com­mande la po­si­tive at­ti­tude » • « La France est forte quand c’est une force qui va et qui sait où elle va »

• « La Mar­seillaise se­ra d’au­tant moins sif­flée qu’elle se­ra en­ton­née par tous »

• « La po­li­tique, ce n’est pas un sport, ce n’est pas une équipe contre une autre : on est tous l’équipe de France»

• « Mer­ci (à Ber­na­dette Chi­rac) de nous mon­trer que la vic­toire n’est pas fa­cile, qu’elle se gagne étable par étable, com­mune par com­mune »

•« The yes needs the no to win against the no » (« Le oui a be­soin du non pour ga­gner contre le non »)

• « Ne soyons pas fri­leux, ne soyons pas fri­gides » avec l’Eu­rope • « Est­ce que j’ai l’air d’un psy­cho­sé ? » • « J’ai mes ron­deurs mais j’ai mon éner­gie » • « Je suis le pi­lote de l’Air­bus gou­ver­ne­men­tal » • « On an­nonce tou­jours mon dé­part pour la se­maine pro­chaine. Fi­na­le­ment j’ai quelque ré­sis­tance »

• « Je ne suis pas énarque, je parle di­rec­te­ment comme je suis »

En 2012, Jean­Pierre Raf­fa­rin a re­çu le « Grand prix spé­cial 10e an­ni­ver­saire » Hu­mour et po­li­tique (dé­cer­né par le Press Club) « pour l’en­semble de son oeuvre ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.