Aux com­merces de s’adap­ter

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - Yann Ter­rat vi­chy@cen­tre­france.com

Faute à un ca­len­drier dé­ca­lé, cer­taines en­seignes vi­chys­soises de­vront at­tendre la fin des soldes pour sa­voir si les comptes sont bons.

«En soldes ! ». Éti­quettes et adhé­sifs ha­billent de nou­veau, de­puis hier, mer­cre­di et jus­qu’au 8 août, pro­duits et vi­trines des ma­ga­sins. Une pé­riode qui at­tire tou­jours la clien­tèle, même si celle­ci se tourne dé­sor­mais éga­le­ment vo­lon­tiers vers le shop­ping sur in­ter­net. « Les ha­bi­tudes d’achats ont un peu évo­lué, c’est vrai », confirme Ro­main, res­pon­sable d’une grande en­seigne de vê­te­ments aux Quatre­Che­mins.

Dé­ca­lé d’une se­maine

Des nou­velles ha­bi­tudes de consom­ma­tion que cer­tains pro­fes­sion­nels tentent de contrer de­puis dé­jà quelques an­nées, à tra­vers de nou­velles stra­té­gies. Les ventes pri­vées à Vi­chy an­noncent dé­sor­mais quelques se­maines à l’avance la pé­riode ef­fec­tive des soldes. « Pour nous, ces ventes ont été pri­mor­ diales cette an­née, ex­plique Ro­main. Elles vont cer­tai­ne­ment nous per­mettre de com­pen­ser un manque à ga­gner dû au ca­len­drier. »

Dé­bu­té, en ef­fet, avec une se­maine de re­tard par rap­port à 2016 (*), l’agen­da des soldes va­t­il fi­na­le­ment por­ter pré­ju­dice aux affaires des pro­fes­sion­nels ? « C’est un peu tôt pour faire un bi­lan, nous ver­rons fin juillet, es­ti­mait une autre res­pon­sable d’une chaîne concur­rente. Et puis le dé­but des soldes 2017 cor­res­pond avec la fin des épreuves du bac. Ça peut jouer en notre fa­veur. »

À l’écart de l’agi­ta­tion, les en­seignes de prêt­àporter plus tra­di­tion­nelles semblent, quant à elles, épar­gnées par ces chan­ge­ments et ré­ajus­te­ments. Hier ma­tin, dans l’une d’elles à Vi­chy, les pre­miers ha­bi­tués dé­fi­laient sans pré­ci­pi­ta­tion, comme chaque an­née. « Nous sa­vons que nos clients fi­dèles fi­ni­ront par pas­ser », ex­pli­quait la­co­ni­que­ment le pa­tron, bien au fait de la maxime : «Tout vient à point à qui sait at­tendre. »

YANN TER­RAT

FI­DÉ­LI­TÉ. Dans les en­seignes tra­di­tion­nelles, les ha­bi­tudes d’achats ne changent pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.