Sé­lec­tion

La Montagne (Vichy) - - Magazine - Medias - M.F.

Jus­qu’au dé­but du XVIIIe siècle, le ba­che­lier était « un jeune noble as­pi­rant à de­ve­nir che­va­lier ». En in­ven­tant le Bac en 1808, Na­po­léon vou­lait faire des ba­che­liers « des élites in­dis­pen­sables à la France. » Pour cette ins­ti­tu­tion qua­si sacrée, le ri­tuel amène chaque an­née la même ren­gaine. Ose­ra-t-on s’at­ta­quer à ce to­tem de l’Éducation na­tio­nale ? Qui, se­lon le prin­ci­pal syn­di­cat des chefs d’éta­blis­se­ments, en­gendre « une perte du temps sco­laire de 8 % pour les ly­céens et coû­te­rait la ba­ga­telle de 1,5 mil­liard d’eu­ros ». Le temps étant aux ré­formes, beau­coup craignent que ce Bac 2017 soit le der­nier des exa­mens di­no­saures. Em­ma­nuel Ma­cron veut im­po­ser des « pré-re­quis » pour en­trer à l’uni­ver­si­té dans cer­taines fi­lières très de­man­dées où faute de sé­lec­tion les can­di­dats sont confron­tés à l’aber­ra­tion du ti­rage au sort. Comme ceux qui ja­dis tou­chaient le fran­çais ou la phi­lo au Bac. Les pu­ristes craignent que de­main, ce pre­mier grade de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur de­vienne un simple di­plôme de cer­ti­fi­ca­tion des études se­con­daires. Al­lez, croi­sez les doigts en mé­di­tant ce bon mot de Tris­tan Ber­nard : « L’échec lé­gen­daire de Zo­la au ba­chot a ré­con­for­té beau­coup de can­di­dats… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.