Cé­cile Bour­geon la mère de Fio­na a ten­té de mettre fin à ses jours

Cé­cile Bour­geon a ava­lé des mé­di­ca­ments dans sa cel­lule

La Montagne (Vichy) - - La Une - Ch­ris­tian Le­fèvre ch­ris­tian.le­fevre@cven­tre­france.com

Dé­jà quatre de­mandes de mise en li­ber­té re­je­tées

Cé­cile Bour­geon a ten­té de mettre fin à ses jours, sa­me­di soir, dans sa cel­lule, à la mai­son d’ar­rêt de LyonCor­bas, en ava­lant des mé­di­ca­ments. Elle a été hos­pi­ta­li­sée dans un état stable.

Cé­cile Bour­geon, 29 ans, la mère de la pe­tite Fio­na, a ten­té de se sui­ci­der, sa­me­di soir, dans sa cel­lule de la mai­son d’ar­rêt de Lyon­Cor­bas, en ava­lant une cen­taine de mé­di­ca­ments, a in­di­qué, hier, à l’AFP, une source pré­fec­to­rale, confir­mant une in­for­ma­tion du quo­ti­dien ré­gio­nal Le Pro­grès. Aus­si­tôt se­cou­rue, « elle a été trans­por­tée dans un hô­pi­tal à Lyon. Son pro­nos­tic vi­tal n’est pas en­ga­gé », a ajou­té une porte­pa­role de l’ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire. Au­cune autre pré­ci­sion sur le dé­rou­le­ment des faits n’a été com­mu­ni­quée.

Le 26 no­vembre 2016, Cé­cile Bour­geon avait été ac­quit­tée par la cour d’as­sises du Puy­de­Dôme du chef de « vio­lences vo­lon­taires ayant en­traî­né la mort sans in­ten­tion de la don­ner », mais la cour l’avait condam­née à cinq ans de pri­son pour quatre dé­lits, no­tam­ment « non­as­sis­tance à per­sonne en dan­ger » et « dé­non­cia­tion de crime ima­gi­naire ».

« In­ac­cep­table qu’elle soit en­core dé­te­nue »

Me Gilles­Jean Por­te­joie, son avo­cat (avec son fils Re­naud), a aus­si­tôt ré­agi, hier ma­tin, en ap­pre­nant la ten­ta­tive de sui­cide de sa cliente. « Ce geste ne me sur­prend mal­heu­reu­se­ment pas, a­t­il in­di­qué. Cé­cile Bour­geon sup­porte de plus en plus mal le fait que la dé­ci­sion du peuple juge, qui l’a ac­quit­tée, en pre­mière ins­tance, à Riom, des faits cri­mi­nels pour les­quels elle était pour­sui­vie, ne soit pas res­pec­tée. Il est in­ac­cep­table qu’elle soit tou­jours en dé­ten­tion dans l’at­tente de son se­cond pro­cès, alors qu’elle ne fait l’ob­jet que d’un man­dat de dé­pôt cor­rec­tion­nel dé­li­vré par la cour d’as­sises de Riom. C’est comme si l’ins­ti­tu­tion ju­di­ciaire ne sup­por­tait pas cet ac­quit­te­ment ».

De­puis sa condam­na­tion de no­vembre 2016, la mère de la pe­tite Fio­na a dé­jà dé­po­sé quatre de­mandes de mise en li­ber­té de­vant la chambre de l’ins­truc­tion de la cour d’ap­pel de Riom. Elles ont toutes été re­je­tées.

Avant qu’elle ne tente de mettre fin à ses jours, sa­me­di, une cin­quième de­mande était dé­jà pro­gram­mée. Elle doit être exa­mi­née le mar­di 8 août, à 9 heures, par les ma­gis­trats de la chambre de l’ins­truc­tion rio­moise. À ce jour, en comp­tant le temps pas­sé en dé­ten­tion pro­vi­soire de­puis son in­ter­pel­la­tion, en sep­tembre 2013, la jeune femme est in­car­cé­rée de­puis près de qua­rante­six mois.

Le pro­cès en ap­pel de Cé­cile Bour­geon et de son ex­com­pa­gnon, Ber­kane Ma­kh­louf, au­ra lieu du 9 au 20 oc­tobre, au Puy­enVe­lay (Haute­Loire).

PHO­TO D’AR­CHIVES FRANCK BOI­LEAU

CÉ­CILE BOUR­GEON. La mère de Fio­na (ici en mai 2016, à Riom, lors du pro­cès d’as­sises où elle com­pa­rais­sait comme vic­time d’un viol) a ten­té de mettre fin à ses jours, sa­me­di, à la mai­son d’ar­rêt de Lyon-Cor­bas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.