Le coffre-fort du pré­sident des Bayoux for­cé et dé­va­li­sé

La Montagne (Vichy) - - Région Faits Divers - Gaëlle Cha­zal gaelle.cha­zal@cen­tre­france.com

Alors que bi­kers et tri­kers étaient à la fête, ce wee­kend, à Com­men­try, pour la 13e Sy­ner­gie des Bayoux, le do­mi­cile du pré­sident de l’as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice de la ma­ni­fes­ta­tion a été cam­brio­lé en pleine nuit.

Hier, quelques heures après les faits, Al­va­ro Mo­rais était en­core son­né : « C’est quand je suis ren­tré chez moi, tard, que j’ai vu qu’on m’avait cam­brio­lé. La caisse de l’as­so­cia­tion a été vo­lée, ain­si que de l’ar­gent li­quide per­son­nel qu’on avait à la mai­son, des bi­joux de ma femme et des pièces en ar­gent de mes en­fants. Le to­tal doit faire entre 22.000 et 25.000 € ».

Le coffre de la pis­cine ci­blé il y a peu

C’est la pre­mière fois qu’il est vic­time d’un tel acte à son do­mi­cile com­men­tryen. Les cam­brio­leurs sa­vaient vi­si­ble­ment très bien où cher­cher. Ils se sont semble­t­il di­ri­gés di­rec­te­ment au pre­mier étage, afin de ci­bler le coffre­fort.

« Tout était de­dans. Ils l’ont at­ta­qué au pied­de­biche. Ils ont dé­fon­cé le mur à coups de barre à mine. Il fal­lait pour­tant le trou­ver ! Ils ont même ar­ra­ché un Ve­lux sur l’ar­rière. C’était des gens qui sa­vaient que je n’étais pas chez moi », s’étonne Al­va­ro Mo­rais.

Son ate­lier ain­si que son ga­rage ont éga­le­ment été ou­verts. Mais rien n’a dis­pa­ru. Pas plus que l’élec­tro­mé­na­ger ou le ma­té­riel hi­fi. « J’es­père qu’on va ar­ri­ver à bou­cler la ma­ni­fes­ta­tion, s’in­quiète­t­il. Si j’avais ces billets, c’était le temps qu’on les compte, qu’on les mette dans les en­ve­loppes et qu’on les em­mène à la banque. C’est com­pli­qué de le faire tard le soir. Il n’y avait ja­mais eu de pro­blème avant. On n’est même pas sûr que l’as­su­rance le prenne en charge. Même si on marque tout dans un ca­hier, com­ment on va pou­voir prou­ver les sommes qu’il y avait ? »

Ce cam­brio­lage a­t­il un quel­conque lien avec la dis­pa­ri­tion du coffre­fort de la pis­cine, dé­ro­bé dans la nuit du 20 au 21 juillet, à Com­men­try en­core ? Il est trop tôt pour le dire.

Les gen­darmes de la bri­gade de Com­men­try ont été char­gés de cette nou­velle en­quête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.