Elle ob­tient le bac avec men­tion à 55 ans

De­nise Bruyère est la doyenne des ba­che­liers en Haute­Loire

La Montagne (Vichy) - - Région - Na­tha­lie Cour­tial na­tha­lie.cour­tial@cen­tre­france.com

Elle n’en re­vient tou­jours pas, De­nise Bruyère, en contem­plant son re­le­vé de notes, re­çu tout ré­cem­ment à Ce­vey­rac, non loin d’Ys­sin­geaux (Haute-Loire).

Elle vient d’ob­te­nir son bac­ca­lau­réat ges­tion ad­mi­nis­tra­tion avec men­tion as­sez bien.

Et de ré­pé­ter : « Je pen­sais ja­mais avoir le bac ; il ne faut ja­mais dire ja­mais ». De­nise Bruyère a pas­sé son examen en al­ter­nant des cours au Gre­ta et son tra­vail à l’hô­pi­tal d’Ys­sin­geaux, où elle tra­vaillait de­puis quinze ans à la blan­chis­se­rie. Mais des pro­blèmes de san­té l’ont em­pê­ché de re­prendre son poste.

Après un bi­lan de com­pé­tences, sa di­rec­tion lui a pro­po­sé d’in­té­grer le bu­reau des en­trées. « Je n’avais pas de connais­sances en in­for­ma­tique et en se­cré­ta­riat, c’est pour­quoi la di­rec­tion m’a en­cou­ra­gée à pas­ser le bac. J’avais dé­jà un BEP, mais ça n’avait rien à voir ».

L’Ys­sin­ge­laise a ar­rê­té les études après un BEP en confec­tion, ob­te­nu à l’âge de 16 ans. Un mois après, elle trou­vait du tra­vail à La Séauve.

Les cours, qui ont dé­bu­té en jan­vier 2016, ont du­ré un an et de­mi. Deux jours pas­sés au Gre­ta, le reste au bou­lot. « Le plus dur a été de ré­ap­prendre, no­tam­ment les ma­tières gé­né­rales comme le fran­çais ou l’his­toire géo­gra­phie ». Re­prendre les études après trente­neuf ans, ce n’est pas rien. Mais elle s’ac­croche.

Vient le jour J. « L’épreuve a été très stres­sante, j’ai très mal dor­mi la veille, re­con­naît elle en riant. J’ai pas­sé le bac au ly­cée JeanMon­net, avec les pe­tits jeunes. Cer­tains m’ont de­man­dé pour­quoi j’étais là, ils étaient bien sym­pas ». Et comme bien des can­di­dats, elle pense en sor­tant des épreuves avoir « lou­pé » quelques ma­tières.

18 sur 20 en es­pa­gnol

Les notes confirment ses craintes ; les ma­tières gé­né­rales pêchent tan­dis qu’elle ex­celle dans les ma­tières pro­fes­sion­nelles et s’ho­nore même d’un 18 en es­pa­gnol. « Ce sont les plus im­por­tantes, celles qui me servent au quo­ti­dien de toute fa­çon ».

Son nou­veau job à l’ac­cueil de l’hô­pi­tal lui plaît et son bac en poche la conforte dans ses fonc­tions.

« J’avais com­men­cé quelque chose, je vou­lais al­ler au bout. C’est une fier­té d’avoir réus­si. Re­prendre des études à 55 ans et en plus réus­sir, c’est la ce­rise sur le gâ­teau ! »

« Les études c’était pas mon truc ! »

PHOTO N. C.

FIÈRE. De­nise Bruyère a re­pris ses études ar­rê­tées à l’âge de 16 ans après l’ob­ten­tion d’un BEP en confec­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.