Nou­veau re­port pour le plan de re­prise de GM & S

Le tri­bu­nal de com­merce de Poi­tiers a fixé la pro­chaine au­dience au lun­di 4 sep­tembre

La Montagne (Vichy) - - France & Monde - Maxime Es­cot

Les 277 sa­la­riés de GM & S ont ap­pris, hier, que la re­prise par GMD at­ten­drait la ren­trée. Les ou­vriers de l’équi­pe­men­tier au­to­mo­bile es­pèrent tou­jours faire plier le pa­tron du groupe sté­pha­nois, dont le plan ne pré­voit que la re­prise de 120 sa­la­riés.

La dé­ci­sion était at­ten­due et avait été ap­pe­lée de ses voeux par Me Jean­Louis Bo­rie. Hier, le tri­bu­nal de com­merce de Poi­tiers a pro­non­cé une pour­suite d’ac­ti­vi­té jus­qu’au 18 sep­tembre et une nou­velle au­dience au tri­bu­nal de com­merce pro­gram­mée lun­di 4 sep­tembre à 10 heures.

« Ce que nous di­sions de­puis le dé­but s’est ré­vé­lé vrai, à sa­voir que le tri­bu­nal ne pou­vait pas au­jourd’hui sta­tuer sur l’offre de re­prise. Le tri­bu­nal n’a fait que consta­ter qu’il dis­po­sait main­te­nant d’une offre de re­prise ferme, va­lide jus­qu’au 20 sep­tembre », s’est sa­tis­fait l’avo­cat des sa­la­riés à la sor­tie.

« Re­mettre le cou­vert »

La pro­cé­dure, qui pré­voit no­tam­ment la consul­ta­tion du co­mi­té d’en­tre­prise, n’ayant pas été res­pec­tée, l’offre ferme de GMD n’a pas pu être va­li­dée. Dé­po­sée par un re­pré­sen­tant d’Alain Mar­ti­neau, les condi­tions sus­pen­sives ayant toutes été le­vées, elle se­ra donc étu­diée par le CE à la fin du mois d’août, avant la pro­chaine au­dience du 4 sep­tembre.

Une offre tou­jours blo­quée à 120 qui ne sa­tis­fait pas les sa­la­riés, d’au­tant qu’au­cune avan­cée n’a été consta­tée sur les in­dem­ni­tés su­pra­lé­gales des 157 ou­vriers qui res­te­ront sur le car­reau. « Au­jourd’hui, c’est plus qu’une re­ven­di­ca­tion car si on ne l’ob­tient pas, il n’y au­ra pas de re­dé­mar­rage de l’ac­ti­vi­té en sep­tembre », as­sure Franck Ca­riat, dé­lé­gué CGT.

Aus­si, les sa­la­riés en­tendent bien « re­mettre le cou­vert » à la ren­trée, se­lon les mots de Yann Au­gras.

Et tan­dis qu’hier soir, Bru­no Le Maire a ré­ité­ré dans un com­mu­ni­qué son ap­pel aux sa­la­riés « à consi­dé­rer fa­vo­ra­ble­ment cette offre », Jean­Louis Bo­rie a lan­cé un aver­tis­se­ment au mi­nistre de l’Éco­no­mie. « Il faut que l’État s’oc­cupe des sa­la­riés avec la même sol­li­ci­tude qu’il a eue pour le re­pre­neur, c’est la ga­ran­tie d’une re­prise pé­renne et se­reine », a in­sis­té l’avo­cat des GM & S

PHOTO : MA­THIEU TIJERAS

DANS L’AT­TENTE. Les sa­la­riés étaient nom­breux à Poi­tiers, hier. Ils de­vront y re­tour­ner le 4 sep­tembre pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.