Un été gour­mand et gi­vré à Vi­chy

Cet été 2017, pas moins de trois bou­tiques dé­diées se sont ins­tal­lées dans le centre­ville Ré­pu­tée pour ses eaux, la ci­té ther­male va sans doute le de­ve­nir pour ses glaces. Trois bou­tiques spé­cia­li­sées au­ront ou­vert du­rant l’été dans le centre-ville. Bonn

La Montagne (Vichy) - - La Une - Laurent Ber­nard

NOU­VEAU. Ré­pu­tée pour ses eaux, Vi­chy va sans doute le de­ve­nir pour ses glaces. Trois bou­tiques spé­cia­li­sées au­ront ou­vert du­rant l’été dans le centre­ville.

STRA­TÉ­GIQUE. Les gla­ciers sont tous trois ins­tal­lés en centre­ville, rue de Pa­ris, pas­sage de l’Ami­rau­té, et à l’angle des rues Wil­son et Clé­men­ceau.

Avec ses pal­miers, ses bâ­ti­ments d’ar­chi­tec­ture néo­by­zan­tine et ses buil­dings en bord d’Allier fa­çon côte d’Azur, à Vi­chy, on di­rait le Sud, comme le chan­tait Ni­no Fer­rer.

De­puis quelques se­maines, la ville ther­male a un peu plus en­core un air de ci­té bal­néaire. Les gla­ciers n’ont ja­mais été aus­si nom­breux en centre­ville, puisque trois com­merces spé­cia­li­sés viennent de s’ins­tal­ler ou sont sur le point de le faire. Ils re­vendent tous des pro­duits ar­ti­sa­naux. Deux de ces com­mer­çants fa­briquent même eux­mêmes leurs pro­duits. 1

Dé­co­ret a dé­gai­né le pre­mier. On sait que beau­coup de chefs étoi­lés aiment ou­vrir des épi­ce­ries, des bras­se­ries ou même des bou­lan­ge­ries à deux pas du res­tau­rant qui ont fait leur re­nom­mée. Jacques Dé­co­ret, lui, a donc dé­ci­dé de glis­ser vers la glace. Il a ou­vert une bou­tique dé­but juillet, rue de Pa­ris, vers les Quatre­Che­mins, qui dy­na­mise sé­rieu­se­ment le sec­teur de­puis. En fait, l’idée ne vient pas de Jacques Dé­co­ret, mais de ses fils, Alexis (24 ans) et An­toine (20 ans), eux aus­si cui­si­niers.

« Alexis re­ve­nait d’un stage chez Ro­ca, un res­tau­rant trois étoiles à Ge­rone, en Es­pagne, au cours du­quel il a par­ti­ci­pé au lan­ce­ment d’une gla­ce­rie », ra­conte Jacques Dé­co­ret. Le chef et son épouse Mar­tine ne croient d’abord pas au concept sur Vi­chy. Et fi­nissent par se lais­ser per­sua­der. Jacques part par­faire ses connais­sances au­près de Meilleurs Ou­vriers de France (comme lui), mais dans la glace. Il ne man­quait plus qu’à trou­ver un lo­cal, avec une condi­tion : qu’il soit si­tué à un en­droit fré­quen­té. Les Qua­treC­he­mins ne pou­vaient pas être mieux si­tués.

Dé­co­ret Gla­cé a un double avan­tage pour le chef étoi­lé : il per­met de mieux faire connaître son res­tau­rant et de res­pon­sa­bi­li­ser ses deux fils, puisque ce sont An­toine et Alexis qui s’oc­cupent de la bou­tique. Les glaces à em­por­ter sont tra­di­tion­nelles. Celles à consom­mer tout de suite sont des glaces à l’ita­lienne.

San­cy glaces des­cend de la mon­tagne. Les Néer­lan­dais Marc et Chan­tal Van Leeu­wen ont dé­fi­ni­ti­ve­ment po­sé leurs va­lises dans leur ré­si­dence se­con­daire du San­cy en 2014. De­puis, ces ar­ti­sans gla­ciers fa­briquent à la Tour d’Au­vergne des pro­duits qu’ils com­mer­cia­lisent sur les mar­chés, et dans des bou­tiques à La Bour­boule, au lac Chambon (de­puis quelques se­maines) et à Vi­chy, pas­sage de l’Ami­rau­té, de­puis une grosse se­maine. « Un jour, on s’est ba­la­dé dans Vi­chy et on a consta­té qu’il n’y avait pas de fa­bri­cant, alors que dans une ville de même taille aux Pays­Bas, on en au­rait trou­vé au moins cinq », in­dique Marc. Avec Chan­tal, ils ont alors dé­ci­dé d’ou­vrir une bou­tique à Vi­chy. « D’au­tant que l’été, la ville est beau­coup plus fré­quen­tée que Cler­montFer­rand. Et puis, elle nous plaît bien », pour­suit­il. Marc s’ap­pro­vi­sionne en lait à la ferme d’à cô­té, et achète sa ma­tière pre­mière le plus près pos­sible : les fraises à Le­zoux, le cas­sis en Cor­rèze, le miel dans le San­cy. « On laisse ma­cé­rer nos glaces toute la nuit, ce­la change tout », jure­t­il. 3

Moi­net va ou­vrir la Ga­le­rie des glaces. C’est sur l’île Saint­Louis, à Pa­ris, où elle pos­sède dé­sor­mais une bou­tique, que la mai­son Moi­net a eu l’idée. « À Pa­ris, il y a beau­coup de mar­chands de glaces qui marchent bien qua­si­ment toute l’an­née, d’où l’idée d’ou­vrir une bou­tique à Vi­chy », nous avait ex­pli­qué Éli­sa­beth Mi­chailleMoi­net, en fé­vrier der­nier. Le ra­chat de la bou­tique Aux Dou­ceurs de Vi­chy, à l’angle des rues Wil­son et Cle­men­ceau, a per­mis de concré­ti­ser ce pro­jet. La Ga­le­rie des glaces de­vrait ou­vrir d’ici la fin de la se­maine pro­chaine. Les glaces qui y se­ront ven­dues sont fa­bri­quées dans la Loire, par un pro­duc­teur de lait qui a di­ver­si­fié son ac­ti­vi­té. « Les par­fums sont fa­bri­qués à par­tir de pro­duits na­tu­rels », pré­cise Éli­sa­beth Moi­netMi­chaille, qui re­pré­sente la sixième gé­né­ra­tion de la fa­mille de confi­seurs vi­chys­sois Moi­net.

PHOTO ÉMERIC ENAUD

PHOTOS D. PARAT ET E. ENAUD

GLA­CIERS. Dé­co­ret Gla­cé, rue de Pa­ris (en haut) ; San­cy glaces, pas­sage de l’Ami­rau­té (au centre) et la fu­ture Ga­le­rie des glaces Moi­net, place Vic­tor-Hu­go.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.