L’État res­treint l’usage de l’eau dans le dé­par­te­ment

L’état vient de res­treindre l’uti­li­sa­tion de l’eau pour ré­pondre aux ni­veaux bas des cours d’eau

La Montagne (Vichy) - - La Une -

La pré­fec­ture de l’Allier vient de dé­ci­der de prendre des me­sures de res­tric­tion d’usage de l’eau cor­res­pon­dant au seuil de vi­gi­lance ren­for­cée sur tout le dé­par­te­ment ain­si que d’alerte sur les bas­sins en fort dé­fi­cit.

La pré­fec­ture de l’Allier vient de dé­ci­der de prendre des me­sures de res­tric­tion d’usage de l’eau cor­res­pon­dant au seuil de vi­gi­lance ren­for­cée sur tout le dé­par­te­ment ain­si que d’alerte sur les bas­sins en fort dé­fi­cit.

Pour l’en­semble du dé­par­te­ment, il est dé­sor­mais in­ter­dit entre 11 à 19 heures, d’ar­ro­ser des pe­louses, es­paces verts, ter­rains de sport et de golf, à l’ex­cep­tion des greens de golf et des pistes de courses d’hip­po­dromes. Il est éga­le­ment in­ter­dit de pré­le­ver par pom­page ou prise d’eau pour rem­plir des plans d’eau de loi­sirs ain­si que le rem­plis­sage des pis­cines pri­vées, sauf construc­tions en cours.

L’in­ter­dic­tion concerne en­fin le la­vage des vé­hi­cules en de­hors des sta­tions pro­fes­sion­nelles, à l’ex­cep­tion des vé­hi­cules uti­li­sé dans un cadre ré­gle­men­taire (vé­hi­cules sa­ni­taires ou ali­men­taires) ou tech­nique (bé­ ton­nière…) et des vé­hi­cules des or­ga­nismes liés à la sé­cu­ri­té.

Pour les com­munes des bas­sins de la Bouble, du Bou­blon et de l’OEil et de l’Au­mance, des me­sures plus res­tric­tives ont été ar­rê­tées. In­ter­dic­tion, de 11 à 19 heures, des pré­lè­ve­ments agri­coles pour l’ir­ri­ga­tion des cul­tures autres que ma­raî­chères, lé­gu­mières, flo­rales et pé­pi­nières, in­ter­dic­tion des pré­lè­ve­ments pour le rem­plis­sage des plans d’eau des­ti­nés à l’ir­ri­ga­tion agri­cole des cul­tures autres que ma­raî­chères, lé­gu­mières, flo­rales et pé­pi­nières et des pré­lè­ve­ments ef­fec­tués à par­tir de ces plans d’eau ré­ali­men­tés.

L’ir­ri­ga­tion des cul­tures à par­tir de pré­lè­ve­ments ef­fec­tués dans des re­te­nues ali­men­tées par ruis­sel­le­ment et/ou par pom­page en eaux sou­ter­raines pro­fondes (dé­con­nec­tée de la ri­vière et de la nappe al­lu­viale)

reste au­to­ri­sée sans res­tric­tion ho­raire.

En­fin, les en­tre­prises in­dus­trielles (sou­mises à au­to­ri­sa­tion au titre de la no­men­cla­ture ICPE) de­vront res­pec­ter les dis­po­si­tions por­tant sur la sé­che­resse fi­gu­rant dans l’ar­rê­té qui leur est ap­pli­cable.

CÉCILE CHAMPAGNAT

COMMENTRY. La ri­vière L’OEil fait par­tie des cours d’eau concer­nés par l’ar­rê­té pré­fec­to­ral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.