En sou­ve­nir d’un hé­ros suisse

L’in­ter­ven­tion de Wal­ter Stu­cki en 1944 au­rait été sa­lu­taire

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - Ed­die Ra­bey­rin

Chaque an­née, l’As­so­cia­tion hel­vé­tique en Bour­bon­nais rend hom­mage à l’am­bas­sa­deur suisse Wal­ter Stu­cki le jour de leur fête na­tio­nale, le 1er août.

De­vant le mo­nu­ment aux morts de Vi­chy, une cin­quan­taine de per­sonnes s’est réunie hier pour une cé­ré­mo­nie à double si­gni­fi­ca­tion.

Comme chaque an­née à l’oc­ca­sion de la fête na­tio­nale suisse du 1er août, les adhé­rents de l’As­so­cia­tion hel­vé­tique en Bour­bon­nais cé­lèbrent leur at­ta­che­ment à leur pa­trie d’ori­gine et, dans le même temps, rendent hom­mage à Wal­ter Stu­cki.

Le sau­veur de Vi­chy

Am­bas­sa­deur de la Suisse en France de 1938 à 1944, il se trou­vait à ce titre à Vi­chy sous l’oc­cu­pa­tion. Après l’éva­cua­tion du ma­ré­chal Pé­tain par les Al­le­mands, le 20 août 1944, il prit la si­tua­tion en main. C’est grâce à ses in­ter­ven­tions pres­santes au­près des Forces fran­çaises de l’in­té­rieur et du com­man­de­ment al­le­mand que la ville fut sau­vée d’une pro­bable des­truc­tion, alors que des com­bats étaient sur le point d’écla­ter.

Une cen­taine de ses com­pa­triotes vivent au­jourd’hui en­core dans le Bour­bon­nais, dont une soixan­taine qui sont adhé­rents de l’as­so­cia­tion. Après le dé­pôt de la gerbe et la lec­ture d’une al­lo­cu­tion de la pré­si­dente de la Confé­dé­ra­tion suisse, Do­ris Leu­thard, un dé­jeu­ner au châ­teau du Bost à Bel­le­rive était pré­vu.

PHOTO DOMINIQUE PARAT

GERBE. Un dra­peau suisse cô­toyait les fa­nions fran­çais du­rant la cé­ré­mo­nie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.