RAID La Cantalienne Ma­rion An­drieu avec les pros

Bons dé­buts de la cham­pionne de France, 21e à la Ba­ja Ara­gon

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

Pour ses dé­buts en ral­lye­raid, à la Ba­ja Ara­gon, Ma­rion An­drieu a failli ga­gner un vo­lant pour le Da­kar 2018 ! La cham­pionne de France de ral­lye tout ter­rain a fait une en­trée re­mar­quée dans la cour des grands, en étant 21e au scratch avec les pi­lotes pros.

« L’ob­jec­tif pre­mier, c’était de fi­nir. Le se­cond, c’était de fi­nir pre­mière fé­mi­nine. Et après, c’était de faire au mieux mais, fran­che­ment, on n’es­pé­rait pas faire aus­si bien. »

La Cantalienne Ma­rion An­drieu a réus­si des dé­buts pro­met­teurs en ral­lye­raid, sur le cir­cuit mon­dial, en flir­tant avec le top 20 à la 34e Ba­ja Ara­gon, l’épreuve eu­ro­péenne la plus re­le­vée. Pour la cham­pionne de France de Ral­lye TT (tout ter­rain), 27 ans, 21e à l’ar­ri­vée et pre­mier équi­page Fran­çais avec son co­pi­lote Tier­ry Pian, « ce­la a été le grand saut dans le grand bain ».

« Un nou­veau chal­lenge », après les deux der­nières sai­sons consa­crées à la quête du titre na­tio­nal, en Ral­lye TT. Vi­ce­cham­pionne en 2015, ti­ trée l’an pas­sé, la Cantalienne, ori­gi­naire de Mu­rat, as­pi­rait à « un peu plus d’aven­ture » en s’ins­cri­vant à la Ba­ja es­pa­gnole. « On a fait deux ans dans la même ca­té­go­rie. Vingt courses et treize vic­toires. Donc, en termes de pro­gres­sion, je vou­lais voir autre chose. Et quand vous vous me­su­rez à bien meilleur que vous, ça vous tire vers le haut. Il y a tou­jours de bonnes choses à ap­prendre. »

Au vo­lant du BV8 BMW du construc­teur Fou­quet, en­ga­gé par So­di­car Ra­cing, Ma­rion An­drieu avait fait la bonne pioche (« une top voi­ture, qui a par­ti­ci­pé au Da­kar l’an der­nier »). L’Au­ver­gnate cu­mu­lait tout de même les han­di­caps. « Je n’avais ja­mais pi­lo­té sur des dis­tances aus­si longues (des spé­ciales al­lant jus­qu’à 230 km, ndlr). Je n’avais pas es­sayé la voi­ture non plus, on n’avait pas eu le temps. Et mon co­pi­lote, aus­si, était no­vice, donc c’était un grand dé­but pour tout le monde. » Ra­jou­tez à ça un peu de stress, bien lé­gi­time vu la qualité de l’ad­ver­si­té. « Quand vous vous ins­cri­vez et que vous voyez qu’il y a Mik­ko Hir­vo­nen et Nasser Al At­tiyah qui sont en­ga­gés, c’est im­pres­sion­nant ! »

« Deux fois, on a failli cas­ser la voi­ture »

Ma­rion An­drieu n’en a pas pour au­tant per­du les pé­dales. Tous ces grands noms du ral­lye ont eu pour ef­fet de la sur­mo­ti­ver, si be­soin était. « Pour une pi­lote ama­trice comme moi, c’était Dis­ney­land Pa­ris quand je voyais toutes ces belles voi­tures. On ne fai­sait pas la même course (avec Al At­tiyah, le lau­réat et les autres pros, ndlr), il faut res­ter les pieds sur terre. Mais l’ex­pé­rience a été gé­niale. »

Ma­rion vou­lait de l’aven­ture sur les 1.200 bornes de pistes, dans la pro­vince dé­ser­tique de Te­ruel, elle n’a pas été dé­çue. « On a eu quelques cha­leurs, avouait­elle. Vous condui­sez mais vous ne sa­vez pas trop où vous al­lez ; la note du road­book vous dit : “Pen­dant 2,5 km tout droit.” Mais il s’en passe des trucs en 2,5 km ! Deux fois, on a failli vrai­ment cas­ser la voi­ture. Ça s’est re­mis droit, c’était bon. »

Bon, comme son clas­se­ment à l’ar­ri­vée, as­sor­ti de la 2e place au chal­lenge Da­kar. Une vic­toire lui au­rait va­lu une ins­crip­tion gra­tuite à la pro­chaine édi­tion. Une cre­vai­son dans la der­nière spé­ciale (et cinq mi­nutes per­dues en trop) l’en a pri­vée.

Pas trop de re­grets, puisque « ce­la au­rait été un ca­deau em­poi­son­né, dans le sens où un Da­kar, ça se pré­pare. Il faut qua­si­ment un an pour bou­cler le bud­get ». En at­ten­dant de se frot­ter un jour aux pros sur le plus pres­ti­gieux ral­lye­raid, l’Au­ver­gnate en­tend bien per­sé­vé­rer. Et re­ve­nir l’an pro­chain sur la Ba­ja Ara­gon. « Peut­être même faire la Por­tu­gaise et, pour­quoi pas, le Ral­lye du Ma­roc. » La voi­là qui se pique au jeu ! Allier

DÉ­SERT. Ma­rion An­drieu a ap­pris sur les pistes pous­sié­reuses du dé­sert es­pa­gnol avec le BV8 BMW.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.