Ri­va­li­té mère­fille

Une par­tie des fau­teuils du ci­né­ma Le Grand Rex, à Pa­ris, pro­mis à la vente avant tra­vaux, se­ra fi­na­le­ment don­née à des as­so­cia­tions : pour construire une salle de ci­né­ma en Afrique, au Ca­me­roun, en fa­veur des or­phe­lins de la Po­lice na­tio­nale et au pro­fit

La Montagne (Vichy) - - Cinéma - Les Filles d’Avril. Film mexi­cain de Mi­chel Fran­co, avec Em­ma Sua­rez et Ana Va­le­ria Be­cer­ril (1h43).

Un par­fum de ten­sion plane entre les deux soeurs, l’une, seule et mal dans sa peau, l’autre, res­plen­dis­sante et amou­reuse mal­gré une gros­sesse sur­prise.

L’ar­ri­vée d’Avril sonne comme une pos­sible ré­con­ci­lia­tion entre les femmes de la fa­mille jus­qu’à la nais­sance de l’en­fant, une pe­tite fille pré­nom­mée Ka­ren. Mais voyant la jeune mère ra­pi­de­ment dé­pas­sée par ses nou­velles res­pon­sa­bi­li­tés, Avril va prendre les choses en main au point de prendre sa place… lit­té­ra­le­ment.

« Je suis fas­ci­né par les re­la­tions conflic­tuelles que tant de pa­rents ont avec leurs propres en­fants. Ils re­fusent d’ac­cep­ter le temps qui passe… Ce dé­ni, ces va­ria­tions dans la dy­na­mique de la fa­mille peuvent me­ner au chaos », in­dique le réa­li­sa­ teur, dont le film a re­çu cette an­née le prix du ju­ry dans la sec­tion « Un cer­tain re­gard » à Cannes.

Fausse bien­veillance

Mi­chel Fran­co a choi­si l’Es­pa­gnole Em­ma Sua­rez pour jouer Avril, « la meilleure ac­trice his­pa­no­phone au monde ». La co­mé­dienne de 53 ans com­pose à mer­veille la femme faus­se­ment bien­veillante, ver­sée dans le bien­être (elle en­seigne le yo­ga) mais clai­re­ment toxique.

Dans cette his­toire de ri­va­li­té mère­fille et de dé­sir mi­mé­tique, les hommes sont aux abon­nés ab­sents, re­fu­sant de prendre leurs res­pon­sa­bi­li­tés ou trans­for­més en pan­tins par lâ­che­té.

Ce portrait de femmes, qui prend comme point de dé­part les nom­breuses gros­sesses pré­coces au Mexique, flirte par­fois avec le mé­lo­drame mais s’en sort grâce à ses ac­trices, no­tam­ment Ana Va­le­ria Be­cer­ril dans le rôle de l’ado­les­cente dé­ter­mi­née.

EM­MA SUA­REZ. « La meilleure ac­trice his­pa­no­phone au monde. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.