Trois au­berges pour la com­mune de 150 ha­bi­tants

Pas moins de trois au­berges ou­vertes à l’an­née dans cette pe­tite com­mune de 140 ha­bi­tants

La Montagne (Vichy) - - La Une - Laurent Ber­nard

La pe­tite com­mune de la Mon­tagne bour­bon­naise réus­sit à main­te­nir trois au­berges ou­vertes à l’an­née. Qui at­tirent des clients bien au-de­là de ses fron­tières.

Ce ven­dre­di mi­di de juillet, ils étaient trente à avoir ré­ser­vé à l’Au­berge de la Source, au­tant à l’Au­berge des Bois­Noirs et seize à l’Au­berge du Ro­cher. Ce qui fait soixante­seize cou­verts dans une com­mune qui ne compte même pas 150 es­to­macs de­puis le der­nier re­cen­se­ment. Cette com­mune, c’est Lavoine, où est si­tué le « toit » de l’Al­lier, le Mon­ton­cel (1.287 mètres), à l’ex­trême sud­est de l’Al­lier. Bref pas vrai­ment une com­mune de pas­sage. À Lavoine, on y va.

Dé­co­ret et Trois­gros à la Source

Et se­lon Sé­bas­tien La­croix, le cui­si­nier de l’Au­berge de la Source, sur la route du foyer de ski de fond de la com­mune, il y a plu­sieurs rai­sons de ve­nir : les cham­pi­gnons à l’au­tomne, la neige en hi­ver, la fraî­cheur en été, les cou­leurs au prin­temps. Et sa table toute l’an­née, puisque l’Au­berge de la Source ne ferme que trois pe­tites se­maines par an. Ins­tal­lé avec son épouse Cé­line de­puis bien­tôt douze ans, Sé­bas­tien La­croix, pas­sé par l’Hô­tel de Paris à Mou­lins et les Cé­les­tins à Vi­chy, sait que ses clients sont sus­cep­tibles de faire plu­sieurs di­zaines de ki­lo­mètres pour ve­nir goû­ter les pro­duits de ter­roir de sa cui­sine. Il a dé­jà d’ailleurs ser­vi Mi­chel Trois­gros, le cé­lèbre chef roan­nais, et Jacques De­co­ret, le seul cui­si­nier étoi­lé de l’Al­lier.

Da­niel Mor­lat a bien vou­lu fi­gu­rer dans notre re­por­tage même si, à 60 ans, « je n’ai pas be­soin de pub ! ». Il ne fi­gure d’ailleurs pas sur l’an­nuaire. Ce qui ne l’em­pêche pas de re­fu­ser du monde, beau­coup de monde, dans cette Au­berge du Ro­cher qu’il a créée en 2002. Sa spé­cia­li­té ? Des choux. Pas ceux du jar­din, ceux qu’il pro­pose après le pre­mier des­sert et qui ne sont ja­mais as­sez nom­breux.

Les Bois noirs, une lueur dans le bourg

La troi­sième au­berge est si­tuée en plein bourg de Lavoine, dans un bâ­ti­ment com­mu­nal construit au dé­but des an­nées 1990, en face de la mai­rie. Pas­cal et Isa­belle Tré­pied l’ont re­prise en 2012 et y servent une cui­sine tra­di­tion­nelle chaque jour, sauf le lun­di. En se­maine, ce sont 25 cou­verts qui sont ser­vis et le week­end, entre 35 et 40. Une au­berge qui contri­bue gran­de­ment à ce que le bourg de Lavoine, peu peu­plé et en­cla­vé, pa­raisse plus vi­vant que d’autres, bien plus im­por­tants que lui.

AUBERGISTES. Da­niel Mor­lat (le Ro­cher), Sé­bas­tien La­croix (la Source) et le couple Tré­pied (les Bois Noirs).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.