Les Ver­neuillades, troi­sième épi­sode

La Montagne (Vichy) - - Saint-pourçain - Varennes Vivre Son Pays - Ex­po­si­tion à la Cha­pelle Notre-Dame sur l’Eau à Ver­neuil. Ou­verte tous les jours, jus­qu’à mar­di 15 août, de 14 h 30 à 19 heures. En­trée libre.

Les ar­tistes se suc­cèdent à la cha­pelle Notre­Dame sur l’Eau, pour les Ver­neuillades.

Mar­gue­rite Ger­vais. For­mée à l’aqua­relle et à la pein­ture à l’huile, elle al­terne un cer­tain éclec­tisme et art abs­trait. C’est une ex­plo­sion de cou­leurs qui ca­rac­té­rise ses toiles : le rouge, le bleu dur, le violet, l’ocre se su­per­posent, se mé­langent, se cô­toient.

Pas­cale Ga­bart. Elle est pas­sion­née d’aqua­relle de­puis sa plus tendre en­fance. Son su­jet de prédilection ? Les ani­maux. Là, un che­val et son écuyère, plus loin, un chien se fait câ­li­ner, les chats ont l’air pai­sibles. « Avec mes aqua­relles ani­ma­lières, j’as­so­cie mes deux pas­sions, la pein­ture et les ani­maux. Il y a un lien émo­tion­nel entre le maître et l’ani­mal. J’aime les pos­tures alan­guies des chats, leurs at­ti­tudes sou­vent es­piègles ».

Marc Ja­bot. Marc Ja­bot est ve­nu en voi­sin. Il des­sine à l’encre de Chine et se­lon l’hu­meur : le cercle du temps qui tourne, des des­sins ru­pestres vus au Magh­reb, pré­lude à une sculp­ture, un peu de dé­lire à la Da­li, un pro­jet d’af­fiche liée au dé­but du Sida. Marc est aus­si sculp­teur : « Je sou­haite re­don­ner une âme à la ma­tière. J’uti­lise du poi­rier, de l’abri­co­tier, le coeur d’un pin des lan­ des mais aus­si du tuf­feau de Loire, du ba­salte ». Ain­si, la sculp­ture « Syl­vestre » mêle­t­elle le mi­né­ral et le vé­gé­tal.

Ma­ry Chas­sin. Pré­sente dans le dic­tion­naire des ar­tistes contem­po­rains, elle a re­çu une so­lide for­ma­tion aux beaux­arts de Cler­mont Fer­rand. Élève d’Alain Brayer, elle touche à tout : pas­tel, aqua­relle, huile. Elle par­ti­cipe à de nom­breuses ex­po­si­tions en Au­vergne et dans le sud de la France.

À Ver­neuil, elle ex­pose des pay­sages en­nei­gés où les taches de cou­leurs : brun, orange, bleu, sur­gissent des vil­lages en­tou­rés de blanc im­ma­cu­lé. C’est une autre pé­riode faite de cou­leurs douces ou vives, qui sou­lignent des vi­sages fé­mi­nins. Des vi­sages se­reins par­mi les fleurs mul­ti­co­lores.

èP­ra­tique.

EX­PO­SI­TION. droite). Alain Mer­met en com­pa­gnie de Marc Ja­bot (à

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.