Ney­mar est en­fin un joueur du Paris SG

C’est la plus grosse sen­sa­tion de l’his­toire des trans­ferts et la ren­contre de deux énormes am­bi­tions : Ney­mar s’est en­ga­gé hier pour cinq ans au PSG, qui a dé­bour­sé la somme re­cord de 222 mil­lions d’eu­ros au bout de vingt jours d’un feuille­ton pla­né­taire

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

L’an­nonce tant at­ten­due est tom­bée à 21 h 36 avec un com­mu­ni­qué an­non­çant que « l’at­ta­quant in­ter­na­tio­nal bré­si­lien est dé­sor­mais lié au club de la ca­pi­tale jus­qu’au 30 juin 2022 ». Il se­ra pré­sen­té à la presse au Parc des Princes au­jourd’hui à 13 heures, puis au pu­blic dans la même en­ceinte de­main à par­tir de 15 h 45, avant la re­prise du cham­pion­nat de France contre Amiens.

Le joueur a dans la fou­lée de cette of­fi­cia­li­sa­tion dif­fu­sé sur son compte Ins­ta­gram une vi­déo et un long texte en es­pa­gnol, dans le­quel il re­mer­cie le Bar­ça. « C’est une dé­ci­sion dif­fi­cile, mais prise avec la ma­tu­ri­té de mes 25 ans », écrit­il en concluant à l’at­ten­tion du Bar­ça, en ca­ta­lan, « mer­ci pour tout », puis à celle du PSG, en fran­çais : « J’ar­rive ! ». C’est le trans­fert du siècle, car il fait plus que dou­bler le re­cord ac­tuel des 105 mil­lions d’eu­ros, hors bo­nus, dé­pen­sés à l’été 2016 pour le trans­fert de Paul Pog­ba de la Ju­ven­tus Tu­rin à Man­ches­ter Uni­ted.

Ce trans­fert sem­blait in­ima­gi­nable il y a en­core quelques se­maines, quand le PSG re­gar­dait Mo­na­co bri­ser sa sé­rie de quatre titres de cham­pions de France consé­cu­tifs. D’au­tant plus que le club de la ca­pi­tale avait été échau­dé par ses ap­proches pous­sées l’an­née der­nière au­près du Bré­si­lien, qui avaient abou­ti à… une pro­lon­ga­tion au Bar­ça, jus­qu’en 2021. Assortie d’une clause de ces­sion pro­gres­sant par pa­liers, at­tei­gnant le fa­ meux mon­tant de 222 mil­lions d’eu­ros au 1er juillet 2017.

Ney­mar est peut­être un peu moins cha­ris­ma­tique que le Sué­dois Zla­tan Ibra­hi­mo­vic (2012­2016), mais il est l’un des tout meilleurs joueurs du monde, juste der­rière les hors norme Lio­nel Mes­si et Cris­tia­no Ro­nal­do. Il avait d’ailleurs fi­ni 3e au Bal­lon d’Or 2015, der­rière eux.

C’est aus­si une marque mon­diale, et l’unique joueur qui ga­gnait da­van­tage par ses par­te­na­riats com­mer­ciaux qu’en sa­laires, se­lon le ma­ga­zine amé­ri­cain Forbes. En tout cas, avant de si­gner son contrat fa­ra­mi­neux avec le PSG, où il tou­che­rait quelque 30 mil­lions d’eu­ros net par an, se­lon des es­ti­ma­tions de la presse.

« Ho­mo­lo­gué dans les meilleurs dé­lais »

« Ney » bé­né­fi­cie d’une im­mense no­to­rié­té, no­tam­ment sur les ré­seaux so­ciaux (30 mil­lions de sui­veurs sur Twit­ter, au­tour de 60 sur Fa­ce­book et 79 sur Ins­ta­gram). Bref, une image qui peut se mon­nayer dans les pro­duits dé­ri­vés sur toute la planète, avec un prisme mar­qué pour l’Asie et l’Amé­rique la­tine.

Il re­trouve dans la ca­pi­tale fran­çaise plu­sieurs com­pa­triotes, le ca­pi­taine Thia­go Sil­va ou son an­cien co­équi­pier bar­ce­lo­nais Da­ni Alves qui l’a pous­sé à le re­joindre en lui lan­çant no­tam­ment le week­end der­nier : « Sois cou­ra­geux, le monde ap­par­tient aux cou­ra­geux ». Mais aus­si, plus jeunes Lu­cas, son aco­lyte des sé­lec­tions jeunes, et Mar­quin­hos, avec le­quel il a rem­por­té les JO 2016 à Rio.

L’of­fi­cia­li­sa­tion conclut une jour­née qui a eu droit à son re­bon­dis­se­ment, comme sou­vent dans ce feuille­ton. La clause de ces­sion a été di­rec­te­ment ré­glée au Bar­ça après que la Ligue es­pa­gnole (Li­ga) a re­fu­sé de jouer son rôle ré­gle­men­taire d’in­ter­mé­diaire, car elle ac­cuse le PSG de « do­page fi­nan­cier » par le Qa­tar.

La Ligue fran­çaise (LFP), qui avait sè­che­ment de­man­dé à son ho­mo­logue es­pa­gnole « de s’en te­nir au rè­gle­ment de la Fifa et à ses at­tri­bu­tions », a as­su­ré mettre ses ser­vices ju­ri­diques à la dis­po­si­tion du PSG « pour que le contrat de Ney­mar soit ho­mo­lo­gué dans les meilleurs dé­lais ».

Em­ma­nuel Ma­cron avait sa­lué cette ar­ri­vée im­mi­nente : « C’est l’at­trac­ti­vi­té. Oui, c’est une bonne nou­velle », a dit le pré­sident de la Ré­pu­blique en vi­site dans les Yve­lines, où il a ren­con­tré Nas­ser Al­Khe­laï­fi. Le­quel au­ra vé­cu une belle jour­née : il a re­mis un maillot flo­qué du n° 2017 au pré­sident fran­çais, et a réa­li­sé le trans­fert du siècle.

DÉ­PART. Ney­mar a quit­té, hier, Bar­ce­lone et se­ra pré­sen­té de­main à Paris, lors de la ré­cep­tion d’Amiens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.