Con­fe­de­rate, uchro­nie en dé­bat

La Montagne (Vichy) - - France & Monde - Ca­ro­line Cou­pat @ca­ro­li­ne­cou­pat

« Le nez de Cléo­pâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre au­rait chan­gé », écri­vait en son temps Blaise Pas­cal dans ses Pen­sées, ima­gi­nant là un fa­bu­leux sy­nop­sis uchro­nique. Car l’uchro­nie est un genre lit­té­raire, et de­puis peu fil­mique, re­po­sant sur la ré­écri­ture de l’His­toire à par­tir de la mo­di­fi­ca­tion d’un évé­ne­ment du pas­sé. Avec un ré­sul­tat gé­né­ra­le­ment dé­ran­geant, voire gla­çant.

Par­mi les re­pré­sen­tants du genre, on peut ci­ter le ro­man de Phi­lip K. Dick, Le Maître du haut châ­teau, pu­blié en 1962 et adap­té en sé­rie té­lé­vi­sée en 2015, dans le­quel l’au­teur ima­gine une vic­toire de l’Al­le­magne et du Ja­pon pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale. Autre cé­lèbre uchro­nie, Le Com­plot contre l’Amé­rique (2004) : l’au­teur, Phi­lip Roth, ima­gine que le pré­sident Frank­lin De­la­no Roo­se­velt n’a pas été ré­élu et que c’est l’avia­teur Charles Lind­bergh, sym­pa­thi­sant du ré­gime na­zi et membre du co­mi­té Ame­ri­ca First, qui est de­ve­nu pré­sident des États­Unis…

Mais si l’uchro­nie en­cou­rage la ré­flexion, elle peut aus­si susciter de vifs dé­bats. Ain­si, la fu­ture sé­rie té­lé­vi­sée Con­fe­de­rate, com­man­dée mi­juillet par

la chaîne amé­ri­caine HBO aux concep­teurs de la sa­ga à suc­cès Game of Th­ro

nes, ne sus­cite pas l’en­thou­siasme de tous, en rai­son de son scé­na­rio : dans une Amé­rique al­ter­na­tive, le bloc confé­dé­ré a re­pous­sé, du­rant la guerre de Sé­ces­sion, l’ar­mée de l’Union. L’es­cla­vage per­dure donc dans ces États du Sud, qui se pré­parent à li­vrer une nou­velle guerre ci­vile contre les Nor­distes…

Scan­dale im­mé­diat sur les ré­seaux so­ciaux ! « Les mêmes per­sonnes qui donnent dans les scènes gra­tuites de viols et qui n’ont au­cun per­son­nage im­por­tant de cou­leur vont abor­der l’es­cla­vage des Noirs avec nuance », a no­tam­ment iro­ni­sé l’ac­ti­viste April Rei­gn, dé­jà à l’ori­gine du mot­clé #Os­carsSoW­hite, fai­sant ré­fé­rence à Game

of Th­rones et à ses créa­teurs, Da­vid Be­nioff et D.B. Weiss. L’af­faire a pris une telle am­pleur que le mot­clé #NoCon­fe­de­rate a été lan­cé sur Twit­ter, avec un suc­cès cer­tain. Ces cri­tiques peuvent pa­raître un tan­ti­net ex­ces­sives, vues de France. Mais ce se­rait ou­blier qu’aux ÉtatsU­nis, pays à l’his­toire mar­quée par l’es­cla­vage, la sé­gré­ga­tion ra­ciale et la lutte pour les droits ci­viques des Afro­Amé­ri­cains, elles font écho à un pas­sé dou­lou­reux, qui res­sur­git en­core ré­gu­lière­

ment. Der­nier exemple en date : la suc­ces­sion de ba­vures po­li­cières à l’en­contre de Noirs amé­ri­cains, dé­non­cées par le mou­ve­ment « Black Lives Mat­ter ». À ce titre, pour beau­coup de ses dé­trac­teurs, le pro­jet Con­fe­de­rate dé­peint un vé­ri­table fan­tasme de su­pré­ma­tistes blancs… De­vant cette le­vée de bou­cliers,

Be­nioff et Weiss cherchent à cal­mer le jeu, in­vi­tant les spec­ta­teurs à tem­pé­rer leur ju­ge­ment « jus­qu’à ce qu’il y ait quelque chose à voir ». À ju­ger le pro­duit fi­ni, en somme. Peut­être que si cette sé­rie, pro­duite par Ni­chelle Tramble Spell­man (The Good Wife) et Mal­com Spell­man (Em­pire), tous deux noirs, est main­te­nue, elle pour­ra faire avan­cer la dis­cus­sion ra­ciale en Amé­rique. Tout dé­pen­dra la ma­nière dont les thèmes qui font dé­bat sont abor­dés.

Reste que l’ac­cueil ré­ser­vé à ce pro­jet montre bien qu’en ma­tière d’uchro­nie, cer­tains pos­tu­lats sont à même de susciter des ré­ac­tions épi­der­miques, par­ti­cu­liè­re­ment lors­qu’ils touchent à des faits dou­lou­reux et n’ap­par­te­nant pas tout à fait au pas­sé. Pour au­tant, ce genre est l’un des plus à même de faire tou­cher du doigt, au lec­teur ou au spec­ta­teur, ce à quoi au­rait pu res­sem­bler sa vie si l’His­toire avait été dif­fé­rente... ■

PHO­TO AFP

DRA­PEAU CONFÉ­DÉ­RÉ. Ce­lui d’un pays in­dé­pen­dant, se­lon un scé­na­rio uchro­nique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.