Ten­sions ra­vi­vées...

L’Iran ac­cuse Wa­shing­ton de vio­ler l’ac­cord

La Montagne (Vichy) - - France & Monde -

L’Iran a dé­non­cé, hier, les nou­velles sanc­tions amé­ri­caines comme une «vio­la­tion » de l’ac­cord nu­cléaire, et a me­na­cé les Etats-Unis de re­pré­sailles.

Lors d’une cé­ré­mo­nie of­fi­cielle, le guide su­prême ira­nien Ali Kha­me­nei a « ap­prou­vé », hier, l’élec­tion, en mai, du pré­sident Has­san Ro­ha­ni, étape for­melle et né­ces­saire pour le dé­but du se­cond et der­nier man­dat du pré­sident mo­dé­ré qui prê­te­ra ser­ment, de­main, de­vant le Par­le­ment.

At­ti­tude hos­tile

Mal­gré son élec­tion triom­phale, Has­san Ro­ha­ni est cri­ti­qué à l’in­té­rieur du pays, les conser­va­teurs lui re­pro­chant d’avoir fait trop de conces­sions aux grandes puis­sances et de ne pas avoir écou­té leurs mises en garde contre les États­Unis, en­ne­mi ju­ré de l’Iran.

Conclu en juillet 2015 entre Té­hé­ran et les grandes puis­sances (ÉtatsU­nis, France, Royau­meU­ni, Russie, Chine et Al­le­magne), l’ac­cord nu­cléaire pré­voit que l’Iran li­mite son pro­gramme nu­cléaire à des usages ci­vils en échange de la le­vée pro­gres­sive des sanc­tions in­ter­na­tio­nales. Con­trai­re­ment à la pré­cé­dente ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine de Ba­rack Oba­ma, celle de Do­nald Trump a adop­té une at­ti­tude hos­tile à l’Iran et a vi­ve­ment cri­ti­qué cet ac­cord nu­cléaire.

Elle a ain­si im­po­sé de nou­velles sanc­tions contre l’Iran, qui concernent les Gar­diens de la ré­vo­lu­tion, le pro­gramme ba­lis­tique de Té­hé­ran, la si­tua­tion des droits de l’Homme et le sou­tien ira­nien à des groupes tels que le Hez­bol­lah li­ba­nais consi­dé­ré comme « ter­ro­riste » par les États­Unis. « Nous consi­dé­rons que l’ac­cord nu­cléaire a été vio­lé et al­lons ré­agir de ma­nière ap­pro­priée », a dé­cla­ré Ab­bas Aragh­chi, vice­mi­nistre ira­nien des Af­faires étran­gères, dont le pays n’en­tre­tient plus de re­la­tions di­plo­ma­tiques avec les États­Unis de­puis 1980. « L’ob­jec­tif prin­ci­pal de la loi amé­ri­caine est de faire peur aux grandes com­pa­gnies et d’em­pê­cher qu’elles co­opèrent avec l’Iran. Mais nous consta­tons que la politique des pays eu­ro­péens va à l’en­contre de ce­la », a­t­il ajou­té.

Loi pro­mul­guée

Fin juillet, après la Chambre des re­pré­sen­tants, le Sé­nat amé­ri­cain a adop­té à la qua­si­una­ni­mi­té un pro­jet de loi pour im­po­ser des sanc­tions contre la Russie, l’Iran et la Co­rée du Nord. La loi sur les sanc­tions a été pro­mul­guée, mer­cre­di, par Do­nald Trump.

La haute com­mis­sion ira­nienne pour sur­veiller l’ap­pli­ca­tion de l’ac­cord nu­cléaire, qui com­prend Has­san Ro­ha­ni, « a adop­té 16 me­sures contre l’ac­tion des États­Unis », a dit Ab­bas Aragh­chi, sans tou­te­fois dé­tailler ces « me­sures ».

PHO­TO AFP

HAS­SAN RO­HA­NI.

PHO­TO AFP

PRÉ­SIDENT. 81 % des Bré­si­liens veulent qu’il soit ju­gé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.