La grotte, une « clim na­tu­relle »

Avec les fortes cha­leurs, les tou­ristes se la jouent hommes des ca­vernes

La Montagne (Vichy) - - Jeux -

Par ces temps de ca­ni­cule dans le sud-est de la France, les tou­ristes se pressent nom­breux dans les grottes, oa­sis de fraî­cheur bien­ve­nues.

est un bon­heur, cette clim na­tu­relle !”, nous disent les gens », ra­conte Lin­da Be­ni­ni, char­gée de clien­tèle à la Grotte de Saint­Mar­cel (Ar­dèche) : « Il y fait 14 de­grés et les tou­ristes en re­de­mandent. »

« De­puis le dé­but de la ca­ni­cule, on ob­serve une aug­men­ta­tion d’au moins 10 % du nombre de vi­si­teurs », ajoute­t­elle.

A la Grotte de La Ma­de­leine, à Saint­Re­mèze (Ar­dèche), même constat. « En ce mo­ment, il y a en­core plus de monde, mais la fré­quen­ta­tion est tou­jours éle­vée l’été », ob­serve le res­pon­sable du site, Fré­dé­ric Gior­dan. « C’est d’abord la beau­té du site qui at­tire les tou­ristes, pas for­cé­ment la ca­ni­cule. Quand il fait chaud, les gens vont aus­si se bai­gner dans la ri­vière », tem­père­t­il.

A qua­rante ki­lo­mètres de Lyon, où le ther­mo­mètre a grim­pé jus­qu’à 38 de­grés, les grottes de La Balme ne se privent pas de van­ter leur fraî­ cheur. « Quand on a des tem­pé­ra­tures comme ça, on com­mu­nique aus­si sur les ré­seaux so­ciaux et notre site in­ter­net sur la tem­pé­ra­ture des grottes, de 12 à 15 de­grés toute l’an­née », sou­ligne le di­rec­teur du lieu, Jean­Mi­chel Co­lomb. Trop tôt se­lon lui pour don­ner une es­ti­ma­tion des re­tom­bées de l’ac­tuelle ca­ni­cule. Mais pen­ dant l’épi­sode ca­ni­cu­laire de juin, « la fré­quen­ta­tion avait aug­men­té de 20 % ». Ce site du pla­teau cal­caire de L’Isle­Cré­mieu ac­cueille pen­dant l’été quelque 550 per­sonnes par jour en moyenne. Avec cette nou­velle ca­ni­cule, « on peut s’at­tendre à une hausse ».

En Au­vergne, aus­si, il fait chaud. Mais dans la Grotte de la pierre de Vol­vic (Puy­de­Dôme), une an­cienne ga­le­rie de car­rières, la tem­pé­ra­ture af­fiche 10 à 12 de­grés toute l’an­née. « Vi­si­ter la grotte, c’est une pa­ren­thèse ap­pré­ciée, tant par ces temps de forte cha­leur qu’en cas de pluie », sou­ligne la char­gée de com­mu­ni­ca­tion du site, Na­tha­lie Tixier. « Les tou­ristes se mettent à l’abri et dé­sertent les lacs » de la ré­gion, pour­suit­elle.

De même, sur le site tro­glo­dyte de Jo­nas (Puy­de­Dôme), « dès qu’il fait très chaud, le nombre de vi­si­teurs aug­mente d’en­vi­ron 10 % », re­lève son gé­rant, Vincent Salesse : « Même si la tem­pé­ra­ture ici n’est que de quelques de­grés in­fé­rieure à celle de l’ex­té­rieur, l’ef­fet fraî­cheur fonc­tionne!»

Une pa­ren­thèse en cas de cha­leur… mais aus­si de pluie

PHO­TO L’ÉCHO RÉ­PU­BLI­CAIN

CA­NI­CULE. Les grottes com­mu­niquent... sur la fraî­cheur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.