Le pi­lote d’en­du­rance a ga­gné en vi­tesse

Jo­han Ni­gon vise le po­dium du clas­se­ment gé­né­ral

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Do­mi­nique Ho­gard

Joie du po­dium re­trou­vée au Mans

Jo­han Ni­gon com­mence à se faire un nom et un pré­nom sur les cir­cuits. Pour sa pre­mière sai­son en 1000cc Pro­mo­sport, il compte une vic­toire et une troi­sième place et est tou­jours en course pour le po­dium du clas­se­ment gé­né­ral. Il cour­ra éga­le­ment le Bol d’Or en sep­tembre pro­chain.

On avait quit­té Jo­han Ni­gon sur son ex­ploit au Bol d’or 2016, qu’il avait ter­mi­né sur la plus haute marche du po­dium en ca­té­go­rie SST. Dans la fou­lée, il a ob­te­nu une mo­to fournie par Vil­taïs pour dis­pu­ter la coupe de France Pro­mo­sport en 1000cc.

Le pi­lote d’en­du­rance a fa­ci­le­ment en­fi­lé la com­bi­nai­son d’un pi­lote de vi­tesse puis­qu’à Le­de­non, Jo­han a frap­pé un grand coup d’en­trée de jeu : « J’ac­com­plis un week­end par­fait sur un cir­cuit que je connais bien avec le meilleur temps en qua­li­fi­ca­tions et la vic­toire en fi­nale. Ce­la s’est com­pli­qué en­suite à Ca­role car j’ai cou­ru avec une cla­vi­cule cas­sée suite à une chute aux 24 heures du Mans. »

Au cou­rage, il marque tout de même un point (15e) avant de se pré­sen­ter à Croix­en­Ter­nois. « Un amor­tis­seur dé­faillant a com­pli­qué la course. Je n’ar­rive pas à suivre les pre­miers car la mo­to est très in­stable, mais je ter­mine mal­gré tout à la sixième place. »

Ce qui est ra­geant est que mal­gré un nou­vel amor­tis­seur le pro­blème a per­sis­té à Pau­Ar­nos (10e) : « En deux courses je perds gros au clas­se­ment gé­né­ ral du cham­pion­nat. »

Les pro­blèmes mé­ca­niques ré­glés, Jo­han se pré­sente plus que mo­ti­vé à Alès, sans doute trop : « Je joue la gagne mais je com­mets une er­reur en vou­lant dou­bler le pre­mier qui me fer­mait la porte sys­té­ma­ti­que­ment. Je tente une at­taque dif­fé­rente et je perds l’avant dans un vi­rage lent où la piste est sale. »

Frus­trant et en­cou­ra­geant à la fois car quand toutes les condi­tions sont réunies, la 333 est dans le coup. Le week­end der­nier au Mans, Jo­han a re­trou­vé les joies du po­dium avec une 3e place qui ré­com­pense son achar­ne­ment et lui laisse toutes ses chances pour ter­mi­ner la sai­son, en­core deux courses à Ma­gny­Cours et No­ga­ro, dans les trois pre­miers.

Ses per­for­mances en vi­tesse ont été re­mar­quées puisque le team Ato­mic Mo­to Sport l’a en­ga­gé pour dis­pu­ter le Bol d’Or 2017 en SST (Su­per Stock) . « Nous se­rons trois pi­lotes is­sus de la vi­tesse. Jo­na­than Hu­go qui a ga­gné la Coupe de France Pro­mo­sport l’an der­nier et Jé­ré­my Cra­mer, l’ac­tuel troi­sième de la Coupe. Rien que du beau monde. »

À 23 ans, Jo­han Ni­gon est sur une bonne tra­jec­toire. Sa mo­ti­va­tion et ses qua­li­tés de­vraient lui va­loir d’autres suc­cès dans les mois et les an­nées à ve­nir, que ce soit en en­du­rance ou en vi­tesse.

PHO­TO PHI­LIPPE SACCARO

PER­FOR­MANT. Jo­han Ni­gon joue les pre­miers rôles avec la 333 de Vil­taïs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.