Re­cettes de cui­sine à la sauce clas­sique

La Montagne (Vichy) - - Saint-pourçain - Varennes Vivre Son Pays -

Saulcet Pa­tri­moines a ac­cueilli un duo de charme en l’église Saint­Ju­lien, avec An­gé­lique Pour­rey­ron, so­pra­no, et Em­ma­nuelle San­glar, au pia­no, pour un con­cert au pro­fit des pein­tures mu­rales qui doivent « pas­ser de l’ombre à la lu­mière ».

Des mé­lo­dies de Du­parc ont ou­vert ce con­cert, dont « La vie an­té­rieure », der­nière oeuvre de Bau­de­laire, en 1884. « Bi­li­tis », de De­bus­sy, ti­ré d’un cycle de 3 poèmes de Pierre Louÿs, est un jeune grec né sur l’île de Les­bos.

«Les nuits d’été » de Ber­lioz sont des oeuvres de jeu­nesse, créées en 1841. Ces trois mé­lo­dies ­ d’un cycle de six ­ s’ins­pirent, de poèmes de Théo­phile Gau­tier. Dans « Ci­gît une rose », le rythme en­le­vé sou­ligne l’ar­ri­vée du prin­temps, les merles, les fraises des bois, l’amour. « Après un rêve », de De­ bus­sy, est ti­ré d’un poème ano­nyme ita­lien. Quant au « Clair de lune », c’est un ex­trait des fêtes ga­lantes de Paul Ver­laine, ain­si que « La mer est plus belle que les ca­thé­drales ».

« La courte paille », de Fran­cis Pou­lenc, sont des poèmes de Mau­rice Ca­rême drôles, sur­réa­listes et dé­li­cats.

An­gé­lique et Em­ma­nuelle avaient aus­si choi­si trois chan­sons des an­nées 1950/60 ti­rées de textes de Jacques Pré­vert et mises en mu­sique par Jo­seph Kos­ma. Des chan­sons que cha­cun a pu fre­don­ner.

La soi­rée s’est ter­mi­née sur des mé­lo­dies de Léo­nard Bern­stein, avec des textes ins­pi­rés de re­cettes de cui­sine fran­çaise : la queue de boeuf, le ci­vet de lièvre, la poule au pot. Des re­cettes mises en mu­sique pour le plus grand plai­sir des au­di­teurs.

VEN­DRE­DIS EN MU­SIQUE. Em­ma­nuelle San­glar et An­gé­lique Pour­rey­ron ont com­blé leurs au­di­teurs, à l’église Saint-Ju­lien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.