Sur les rives fa­mi­lières du lac d’Ay­dat

La Montagne (Vichy) - - Magdimanche - Pas­cale Fau­riaux pas­cale.fau­riaux@cen­tre­france.com

«En Au­vergne, il y a beau­coup de lacs que j’aime bien », an­nonce Cé­cile Cou­lon, « mais j’ai tou­jours beau­coup fré­quen­té le lac d’Ay­dat ». Au point que c’est sans doute l’un des en­droits où ses sou­ve­nirs sont les plus nom­breux. « En fait, j’y vais à tous les âges », ex­plique l’écri­vain qui vit au­jourd’hui à Cler­montFer­rand, à une ving­taine de ki­lo­mètres du lac.

En­fant, elle ha­bi­tait avec ses pa­rents à Saint­Sa­tur­nin, près du lac d’Ay­dat. « Quand ils nous gar­daient, mes grands­pa­rents nous em­me­naient avec mes frères », ex­plique Cé­cile Cou­lon : « on pi­ que­ni­quait dans les bois ». En fait, cette part d’en­fance au­tour du lac d’Ay­dat est as­so­ciée à un sen­ti­ment de li­ber­té : « on était dans la na­ture et on fai­sait ce qu’on vou­lait », se sou­vient­elle. Et ce­la se ré­pé­tait as­sez souvent, « les mer­cre­dis, les sa­me­dis, ou pen­dant les va­cances ». En hi­ver, les en­ fants fai­saient de la luge dans un champ, à cô­té de la route qui conduit au lac. Et puis, de temps en temps, ils avaient droit à une ba­lade à dos­d’âne…

Quand elle avait l’âge où les ran­don­nées n’ont qu’un in­té­rêt mo­dé­ré pour les en­fants, ses pa­rents avaient ima­gi­né une fable pour qu’elle fasse avec eux le tour du lac à pied : « ils me di­saient qu’on al­lait sans doute voir le la­pin géant qui était dans les pa­rages quand la marche me sem­blait longue », sou­rit Cé­cile Cou­lon.

Plus tard, à l’ado­les­cence, elle a conti­nué à fré­quen­ter les berges du lac. « En fa­mille de temps en temps, mais sur­tout avec des amis : j’ai des bons sou­ve­nirs d’ado là­bas. » Tou­jours des pique­niques dans les bois, mais aus­si des tours de pé­da­lo, une des rares oc­ca­sions d’être sur l’eau. « Je crois que, mal­gré tout le temps que j’y ai pas­sé, je ne me suis ja­mais bai­gnée dans le lac. » Cé­cile Cou­lon con­ti­ nue néan­moins de le fré­quen­ter ré­gu­liè­re­ment.

« C’est chouette de voir le lac avec des yeux d’adulte. » CÉ­CILE COU­LON

PHO­TO RICHARD BRUNEL

AY­DAT. Cé­cile Cou­lon ap­pré­cie le lac à toutes les sai­sons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.