Les éle­veurs vent de­bout contre « la me­nace » du loup

L’ani­mal, qui avait dis­pa­ru de France, est dé­sor­mais pré­sent dans une tren­taine de dé­par­te­ments

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

« Il faut re­mettre à plat le plan loup »

Des mil­liers d’ani­maux et des cen­taines d’éle­veurs et d’élus se sont ras­sem­blés hier en Avey­ron afin de dé­non­cer « le mas­sacre » pro­vo­qué par la pré­sence du loup et « la me­nace » qu’il re­pré­sente sur le pas­to­ra­lisme en France.

Sur un contre­fort des Grands Causses, à la li­mite de l’Avey­ron et de la Lo­zère, 3.000 bre­bis en­vi­ron, une cen­taine de bo­vins, des che­vaux et même un la­ma avaient été ras­sem­blés sur des pâ­tu­rages proches de Sé­ve­racle­Châ­teau afin de re­pré­sen­ter vi­suel­le­ment le nombre des ani­maux tués par le loup en France de­puis quatre mois.

« On nous dit que 80 % des Fran­çais sont fa­vo­rables au loup mais c’est parce que les gens ne connaissent pas la réa­li­té », avance Mé­la­nie Bru­net, ber­gère et mi­li­tante du Cercle 12, col­lec­tif d’éle­veurs de l’Avey­ron, qui or­ga­ni­sait la ma­ni­fes­ta­tion, avec le Cercle 48 (pour la Lo­zère).

De­puis dé­but jan­vier, 4.153 ani­maux ont été « pré­da­tés » par le loup en France, se­lon la Di­rec­tion ré­gio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment, de l’amé­na­ge­ment et du lo­ge­ment d’Au­vergne Rhô­ ne­Alpes, char­gé du dos­sier au ni­veau na­tio­nal. Sur l’en­semble de l’an­née 2016, 10.234 bêtes ont été tuées, contre 9.112 en 2015, ajoute la Dreal.

« On ne peut pas sup­por­ter cette pré­da­tion », a ju­gé Mé­la­nie Bru­net dans une al­lo­cu­tion pro­non­cée de­puis une scène ins­tal­lée en plein champ. « Il faut re­mettre à plat le plan loup », a­t­elle in­sis­té de­vant deux cents par­ti­ci­pants en­vi­ron ins­tal­lés sur des bal­lots de foin : en ma­jo­ri­té des éle­veurs ve­nus de l’en­semble de la France, mais éga­le­ment de nom­breux élus mu­ni­ci­paux ou na­tio­naux, ain­si que des re­pré­sen­tants des syn­di­cats FNSEA et Co­or­di­na­tion ru­rale.

Le loup, qui a re­fait na­tu­rel­le­ment son ap­pa­ri­tion en France au dé­but des an­nées 1990, re­pré­sente au­jourd’hui une po­pu­la­tion d’en­vi­ron 360 têtes, se­lon l’Of­fice na­tio­nal de la chasse et de la faune sau­vage (ONCFS). L’ani­mal, pré­sent sur 90 % du ter­ri­toire fran­çais jus­qu’à la fin du XVIIIe siècle, avait dis­pa­ru de France dans les an­nées 1930. Il est dé­sor­mais pré­sent dans une tren­taine de dé­par­te­ments.

« Toutes les ré­gions de France sont tou­chées main­te­nant. De Pa­ris, les loups, c’est très beau. Nous, on n’est que des pauvres pay­sans », a iro­ni­sé San­drine Hau­ser, pour la FNSEA Hau­tesAlpes.

AFP

MA­NI­FES­TA­TION. Le loup di­vise. De­puis tou­jours, son ter­rain est mi­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.