Les hô­te­liers es­pa­gnols ne di­gèrent plus les An­glais

Des tou­ristes bri­tan­niques dé­posent de fausses plaintes pour être rem­bour­sés

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Les hô­te­liers es­pa­gnols des îles Ba­léares sont au bout du rou­leau : une épi­dé­mie de fausses plaintes pour « in­toxi­ca­tion ali­men­taire » ve­nant de tou­ristes bri­tan­niques – es­pé­rant ain­si rem­bour­ser leur sé­jour – fait va­ciller leur chiffre d’af­faires.

Ce sont des mil­lions d’eu­ros de pertes à la clef sa­chant que les tou­ristes bri­tan­niques sont les plus pré­sents en Es­pagne – 16 mil­lions en 2016. Les hô­te­liers sont tel­le­ment dans le rouge qu’ils em­ploient les grands moyens pour ob­te­nir gain de cause : faire ap­pel à des dé­tec­tives pri­vés.

Hausse de 500 %

Sur la sai­son 2016­2017, plus de 10.000 plaintes ont été dé­po­sées, contre seule­ment 600 en 2015­2016, se­lon Ra­mon Es­ta­lel­la, pré­sident de la fé­dé­ra­tion hô­te­lière CEHAT. De son cô­té, l’as­so­cia­tion bri­tan­nique d’agents de voyage (ABTA) a ti­ré la son­nette d’alarme, ap­pe­lant à faire ces­ser cette pra­tique frau­du­leuse. De­puis trois ans, le nombre de plaintes à l’étran­ger a aug­men­té de 500 %, dont 90 % sont fausses es­time Ra­mon Es­ta­lel­la.

Comment ex­pli­quer une telle épi­dé­mie ? Au­cun cer­ti­fi­cat mé­di­cal n’est re­quis lors­qu’un plai­gnant exige son rem­bour­se­ment. La loi de dé­fense des consom­ma­teurs au Royau­meU­ni oc­troie même une pé­riode de trois ans après le voyage pour dé­po­ser la plainte. Se­lon la fé­dé­ra­tion hô­te­lière CEHAT, la va­leur des in­dem­ni­sa­tions a dé­jà at­teint 100 mil­lions d’eu­ros.

En mai, les hô­te­liers ont ren­con­tré l’am­bas­sa­deur bri­tan­nique en Es­pagne pour ex­pri­mer leur ras­le­bol, condui­sant le mi­nis­tère des Af­faires étran­gères du Royaume­Uni à mettre en garde les voya­geurs sur les consé­quences ju­di­ciaires de tels com­por­te­ments.

Cette ten­dance pour­rait conduire les com­plexes tou­ris­tiques à ne plus vendre d’offres « tout com­pris » aux Bri­tan­niques, se­lon les agents de voyage du Royaume­Uni.

Une cen­taine de gin-to­nic

Une en­quête a été ou­verte au nord de l’île de Ma­jorque, aux Ba­léares, après une plainte du com­plexe tou­ris­tique Club Mac. Des pho­to­gra­phies et do­cu­ments mon­traient comment au moins un mil­lier de va­can­ciers bri­tan­niques ayant sé­jour­né dans les trois hô­tels du com­plexe avaient dé­po­sé des plaintes dou­teuses sur de sup­po­sées in­toxi­ca­tions, se­lon l’avo­cate du dos­sier. Le re­gistre des consom­ma­tions au bar at­tes­tait no­tam­ment qu’un plai­gnant en avait pro­fi­té pour com­man­der cent gin­to­nic pen­dant son sé­jour…

La po­lice a ar­rê­té en juin un Bri­tan­nique soup­çon­né d’avoir ten­té d’en­cou­ra­ger des tou­ristes aux abords des hô­tels à dé­po­ser de fausses plaintes, un autre est vi­sé pour les mêmes mo­tifs. D’autres ar­res­ta­tions pour­raient in­ter­ve­nir dans le cadre de cette en­quête, la plus grande ja­mais me­née en Es­pagne sur ce type d’es­cro­que­rie.

AFP

BA­LÉARES. Echau­dés, les hô­te­liers pour­raient ne plus vendre d’offres « tout com­pris » aux tou­ristes bri­tan­niques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.