Paul Ber­nar­do­ni ré­pond aux at­tentes

Le gar­dien de Cler­mont en­core dé­ci­sif, ven­dre­di, face à Tours

La Montagne (Vichy) - - Sports - LIGUE 2 - Di­dier Cros RÉ­SUL­TATS & CLAS­SE­MENT

Son pe­nal­ty ar­rê­té contre Tours a été un tour­nant du match. En ce dé­but de sai­son, Paul Ber­nar­do­ni réa­lise des prouesses dans la cage cler­mon­toise.

Il était at­ten­du. Il s’est tout de suite im­po­sé dans la cage de Cler­mont. En deux ren­contres, Paul Ber­nar­do­ni, qui n’a pas en­core en­cais­sé de but sous ses nou­vel­ les cou­leurs, a jus­ti­fié son prêt et ba­layé les in­ter­ro­ga­tions liées à son ni­veau après une an­née blanche, ou presque, aux Gi­ron­dins où il était le n° 3. Le por­tier a lar­ge­ment contri­bué au nul ra­me­né de Char­lé­ty et à la pre­mière vic­toire contre Tours. Ven­dre­di, le jeune gar­dien (20 ans) a en­core réa­li­sé un sans­faute avec un pe­nal­ty ar­rê­té mais aus­si quatre autres ar­rêts pour au­tant de tirs su­bis. Dé­jà, au Pa­ris FC, l’in­ter­na­tio­nal U19 et U20 avaient écoeu­ré les at­ta­quants fran­ci­liens.

« J’ai fait mon tra­vail, ju­bi­lait l’an­cien Troyen. Je pense qu’ef­fec­ti­ve­ment le pe­nal­ty ar­rê­té a été un tour­nant, a mis un pe­tit coup der­rière la tête des Tou­ran­geaux. Mais le mé­rite re­vient à toute l’équipe », ajoute le n° 40 qui est ap­pa­ru épa­noui et bien dans sa peau dans son nou­vel en­vi­ron­ne­ment. Mais qui sait per­ti­nem­ment que ces deux bons matchs ne peuvent pas consti­tuer une fin en soi. « Je ne m’en­flamme pas. Ce qui fait la va­leur d’un gar­dien, c’est la ré­gu­la­ri­té. Je tra­vaille pour l’être. »

Ar­ri­vé en Au­vergne fin juin, juste avant le stage à Mende, Paul Ber­nar­do­ni ap­prend aus­si à connaître ses nou­veaux co­équi­piers no­tam­ment ceux de la char­nière cen­trale. « Il y a en­core des re­pères à ac­qué­rir. On doit en­core mieux com­mu­ni­quer car on prend des bal­lons dans le dos. Mais je pense que pour une dé­fense nou­velle, on ne s’en sort pas si mal. »

Mar­di, Cler­mont se dé­place à Châ­teau­roux pour le 1er tour de la Coupe de la Ligue. Paul Ber­nar­do­ni est prêt à cé­der sa place, pour l’oc­ca­sion, à Jean­nin, l’an­cien n° 1. « Nor­ma­le­ment, c’est Meh­di qui va jouer. Il est bien que ça tourne », ajou­tait­il. « Un n° 1 ne peut pas réus­sir tout seul. Il faut un n° 2 et un n° 3 aus­si. On s’en­tend su­per bien avec Meh­di. J’es­père qu’il fe­ra un bon match. »

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

DÉ­CI­SIF. Cinq tirs su­bis et cinq ar­rêts à son ac­tif, ven­dre­di, contre Tours, dont un pe­nal­ty dé­tour­né, Paul Ber­nar­do­ni a été en­core dé­ci­sif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.