Les syn­di­cats s’es­timent dé­jà lé­sés

Em­ma­nuel Ma­cron s’en­tre­tient au­jourd’hui avec les re­pré­sen­tants agri­coles

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Les syn­di­cats agri­coles ren­con­tre­ront le chef de l’État au­jourd’hui avec un épais ca­hier de do­léances. Il com­prend les États gé­né­raux de l’Ali­men­ta­tion pour les­quels ils sont conviés à l’Élysée et se disent sous-re­pré­sen­tés.

Em­ma­nuel Ma­cron re­çoit au­jourd’hui à l’Ely­sée la plu­part des syn­di­cats d’agri­cul­teurs pour par­ler des États gé­né­raux de l’Ali­men­ta­tion mais aus­si des aides eu­ro­péennes dont les équi­libres viennent d’être mo­di­fiés pour rai­son bud­gé­taire.

Ab­sente, la pré­si­dente du pre­mier syn­di­cat, FNSEA, Ch­ris­tiane Lam­bert, a dé­jà été re­çue le 18 juillet, avant le dé­mar­rage des États gé­né­raux.

Le « juste » prix

Au centre des en­tre­tiens qui du­re­ront une de­mi­heure cha­cun, la re­ven­di­ca­tion pour les pro­duc­teurs d’un « juste » prix face aux exi­gences de la dis­tri­bu­tion ou aux de­mandes de l’agroa­li­men­taire.

Cer­taines or­ga­ni­sa­tions comme la Co­or­di­na­tion ru­rale ou la FNPL (lait) se sont émues ven­dre­di que les syn­di­cats agri­coles ne soient pas mieux re­pré­sen­tés dans les qua­torze ate­liers des États gé­né­raux qui doivent se te­nir d’ici la fin no­vembre.

En par­ti­cu­lier, l’ate­lier phare nu­mé­ro 6, d’où sont cen­sées émer­ger les so­lu­tions pour ré­soudre la crise des prix, in­ti­tu­lé « rendre les prix d’achat des pro­duits agri­coles plus ré­mu­né­ra­teurs pour les agri­cul­teurs », se­ra pré­si­dé « par une mul­ti­na­tio­nale de l’agroa­li­men­taire Da­none et la grande dis­tri­bu­tion (Sys­tème U) ! », a dé­non­cé la FNPL ven­dre­di.

La Co­or­di­na­tion ru­rale qui sou­haite un « plan Mar­shall » pour l’agri­cul­ture, sou­haite aus­si de­man­der à Em­ma­nuel Ma­cron d’in­té­grer le Haut con­seil de la co­opé­ra­tion agri­cole (HCCA) pour « lut­ter contre les dé­rives de cer­taines co­opé­ra­tives qui ne dé­fendent plus les in­té­rêts de leurs adhé­rents ».

Au­de­là, les or­ga­ni­sa­tions veu­ lent aus­si abor­der la ques­tion des aides eu­ro­péennes et de leur ré­par­ti­tion, tant la dé­ci­sion de Sté­phane Tra­vert de ré­équi­li­brer les bud­gets cette se­maine, a sus­ci­té de fu­reur, aus­si bien dans le monde agri­cole que chez les ONG en­vi­ron­ne­men­tales. Le mi­nistre de l’Agri­cul­ture a dé­ci­dé en ef­fet de trans­fé­rer une par­tie des aides eu­ro­péen­ nes du « pi­lier 1 » de la po­li­tique agri­cole com­mune (aides à l’hec­tare) vers le « pi­lier 2 » (dé­ve­lop­pe­ment ru­ral, aide à l’agri­cul­ture de mon­tagne, ins­tal­la­tion des jeunes agri­cul­teurs, aide à la pro­duc­tion bio).

Fu­ture PAC : des craintes

Les Jeunes agri­cul­teurs (JA) comptent faire sa­voir à Em­ma­nuel Ma­cron qu’ils désap­prouvent le fait de « prendre dans une en­ve­loppe pour mettre dans une autre ». Ils comptent aus­si abor­der la ques­tion de la fu­ture PAC d’après 2020 qui sus­cite de nom­breuses craintes, le bud­get étant loin d’être ga­ran­ti en rai­son du Brexit.

La Confé­dé­ra­tion pay­sanne sou­haite pour sa part que les 5 mil­liards d’eu­ros des­ti­nés à un plan de mo­der­ni­sa­tion de l’agri­cul­ture pro­mis du­rant la cam­pagne pré­si­den­tielle, « servent aus­si à com­pen­ser ce qui a été per­du » dans l’ar­bi­trage sur la PAC. La « Conf’» de­mande éga­le­ment que soit « en­clen­chée la tran­si­tion de l’agri­cul­ture » vers un mo­dèle plus du­rable.

Le Mo­def sou­haite pour sa part mettre l’ac­cent sur la crise de l’éle­vage et la si­tua­tion épi­neuse des pro­duc­teurs de pal­mi­pèdes face à la grippe aviaire, et de­man­der une ré­vi­sion de la loi de mo­der­ni­sa­tion de l’Éco­no­mie (LME).

PHO­TO AFP

PRI­MEUR. La pré­si­dente du pre­mier syn­di­cat FNSEA, Ch­ris­tiane Lam­bert, a dé­jà été re­çue le 18 juillet, au mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, le 27 juin, par Sté­phane Tra­vert, avant donc le dé­mar­rage des États gé­né­raux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.