« Les ré­fu­giés, oui, les mi­grants éco­no­miques, non »

Un dis­tin­guo pour em­pê­cher qu’à terme le droit d’asile soit « re­mis en cause », se­lon Gé­rard Col­lomb

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Les ré­fu­giés doivent être ac­cueillis plus ra­pi­de­ment et les mi­grants éco­no­miques ef­fec­ti­ve­ment re­con­duits pour em­pê­cher qu’à terme le droit d’asile soit « re­mis en cause », a dé­cla­ré le mi­nistre de l’In­té­rieur Gé­rard Col­lomb dans une in­ter­view pu­bliée hier dans le JDD.

« Les en­quêtes d’opi­nion montrent une ré­ti­cence de plus en plus grande » des Fran­çais sur la ques­tion de l’ac­cueil des mi­grants, a­t­il aver­ti. « Notre po­li­tique doit tou­jours conci­lier ef­fi­ca­ci­té et gé­né­ro­si­té. Nous ac­cueillons tous ceux qui fuient guerres et per­sé­cu­tions, mais nous dis­tin­guons les ré­fu­giés de ceux dont la mi­gra­tion obéit à d’autres res­sorts, no­tam­ment éco­no­miques », a­t­il ajou­té.

Gé­rard Col­lomb a an­non­cé lun­di der­nier la créa­tion, dans les Hauts­de­France, de deux nou­veaux centres pour les mi­grants er­rant à Ca­lais (Pas­deCa­lais) dans l’es­poir de re­joindre l’An­gle­terre. La si­tua­tion « de­meure ex­trê­me­ment com­plexe » à Ca­lais, se­lon le mi­nistre. En­vi­ron 350 mi­grants sont tou­jours pré­sents sur place, neuf mois après le dé­man­tè­le­ment de l’im­mense bi­don­ville de la « Jungle », et une cen­taine à Grande­Synthe (Nord), a­t­il pré­ci­sé.

12.000 places d’ici 2019

« Il s’agit d’ac­cueillir, mais aus­si d’or­ga­ni­ser des re­tours », a­til in­sis­té, ci­tant le cas des im­mi­grés al­ba­nais. Se­lon le mi­nistre, « 20 % des places en Centre d’ac­cueil et de de­man­deurs d’asile (Ca­da) sont oc­cu­pées par des gens qui viennent d’Al­ba­nie, sans vi­sa, et qui font une de­mande d’asile en ar­ri­vant en France ». « En 2016, 1.140 per­sonnes y ont été ren­voyées. Et j’ai don­né des consignes aux pré­fets pour que ce mou­ve­ment soit ac­cen­tué », a dé­cla­ré Gé­rard Col­lomb.

Cette dis­tinc­tion entre de­man­deurs d’asile et mi­grants éco­no­miques avait dé­jà été évo­quée le 12 juillet par le gou­ver­ne­ment, lors de la pré­sen­ta­tion d’un « plan mi­grants » qui pré­voit no­tam­ment plus de 12.000 places d’hé­ber­ge­ment pour les de­man­deurs d’asile et les ré­fu­giés d’ici 2019.

Une des pistes évo­quées par Em­ma­nuel Ma­cron est la créa­tion de centres d’en­re­gis­tre­ment (« hots­pots ») pour de­man­deurs d’asile en Li­bye, pour ré­gu­ler les flux de mi­grants en amont. Mais le pays est tou­jours en proie au chaos. « Ce type d’ini­tia­tive ne peut pas ac­tuel­le­ment être en­vi­sa­gé en Li­bye, compte te­nu de la si­tua­tion du pays », a sou­li­gné le mi­nistre de l’In­té­rieur.

Le chef de l’État « a sou­hai­té que soient mis en place des centres d’orien­ta­tion pour les de­man­deurs d’asile dans des pays si­tués au sud de la Li­bye », a ajou­té Gé­rard Col­lomb.

PHO­TO AFP

CA­LAIS. La si­tua­tion y « de­meure ex­trê­me­ment com­plexe », se­lon le mi­nistre de l’In­té­rieur Gé­rard Col­lomb.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.