La tech­no­lo­gie et les mys­tères égyp­tiens

La Montagne (Vichy) - - Jeux -

Du haut des py­ra­mides de Gui­zeh, les mys­tères de l’Egypte an­tique narguent l’hu­ma­ni­té, mais des co­hortes de scien­ti­fiques font tout pour dé­cryp­ter cette fa­bu­leuse ci­vi­li­sa­tion.

Au­jourd’hui, pour ac­com­plir leur tâche pha­rao­nique, les scien­ti­fiques ins­tallent des dis­po­si­tifs bar­dés d’élec­tro­nique ou font ap­pel aux der­nières tech­niques chi­miques pour la da­ta­tion. Ain­si, ScanPy­ra­mids, un am­bi­tieux pro­jet vi­sant à per­cer les mys­tères de la py­ra­mide de Khéops, sur le pla­teau de Gui­zeh, près du Caire, fait ap­pel à la ther­mo­gra­phie in­fra­rouge, à la muo­gra­phie et à la si­mu­la­tion 3D. Avec dé­jà un cer­tain suc­cès : le pro­jet a an­non­cé en oc­tobre que la grande py­ra­mide pour­rait re­ce­ler des ca­vi­tés in­con­nues.

Autre mys­tère que l’on cherche à éclair­cir : ce­lui de la sé­pul­ture de Né­fer­ti­ti, reine d’Egypte à la beau­té lé­gen­daire dont on n’a ja­mais re­trou­vé la mo­mie. L’égyp­to­logue bri­tan­nique Ni­cho­las Reeves est convain­cu qu’elle est ca­chée dans la tombe de Tou­tan­kha­ mon, dans la val­lée des rois, près de Louxor. A l’au­tomne 2015, les au­to­ri­tés égyp­tiennes ont donc fait pro­cé­der à un exa­men ra­dar de la tombe du cé­lèbre pha­raon, sans ré­sul­tat pro­bant.

Pour en avoir le coeur net, une équipe de l’Uni­ver­si­té Po­li­tec­ni­co de Tu­rin doit faire pro­chai­ne­ment des me­sures avec d’autres mé­thodes : la to­mo­gra­phie, une tech­nique uti­li­sée dans l’ima­ge­rie mé­di­cale, la ma­gné­to­mé­trie ou me­sure du champ ma­gné­tique et le géo­ra­dar conçu pour son­der les sols. Une règle im­por­tante sub­siste ce­pen­dant : la tech­no­lo­gie est utile à l’ar­chéo­lo­gie, mais ne doit pas s’y sub­sti­tuer.

PHO­TO AFP

TOMBE DE TOUTANKHAMON. Et de Né­fer­ti­ti ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.