Les vins au­ver­gnats à la re­con­quête des consom­ma­teurs

La Montagne (Vichy) - - Estivités -

Pour les pu­ristes, il ne sau­rait y avoir de fro­mage sans un bon verre de vin. Ça tombe bien les vi­gnobles au­ver­gnats – saint­pour­çain et côtes d’Au­vergne – ont ajou­té leur nom à la liste des 314 ap­pel­la­tions d’ori­gine contrô­lées (AOC) fran­çaises, le pre­mier en 2009, les se­conds en 2010 !

Vingt­sept ans de lutte pour une AOC qui consti­tue la re­con­nais­sance d’un long tra­vail et d’un ni­veau d’exi­gence. Elle per­met en­fin au saint­pour­çain et aux côtes d’Au­vergne (boudes, chan­turgue et châ­teau­gay, corent, ma­dargue) de re­ve­nir fiè­re­ment à table, eux qui pen­dant des di­zaines d’an­nées ont souf­fert d’un dé­fi­cit d’image dans leur propre ter­roir. « Nul n’est pro­phète en son pays », c’est vrai, mais il était temps de faire table rase du pas­sé, d’ou­blier la crise du phyl­loxe­ra qui à la fin du XIXe (c’est loin tout de même !) avait rui­né du­ra­ble­ment les vi­gnobles au­ver­gnats em­pê­chant long­temps les vins au­ver­gnats de ri­va­li­ser avec leurs concur­rents.

Les vi­ti­cul­teurs au­ver­gnats sont de­puis re­par­tis à la conquête de leurs vignes (et des consom­ma­teurs !) et élèvent leurs vins avec ri­gueur et gé­né­ro­si­té. Ne reste plus qu’à es­sayer ces fa­meux côtes d’Au­vergne ou saint­pour­çain pour les adop­ter !

RI­CHARD BRU­NEL

BOUDES. Une AOC ré­com­pense le tra­vail et le ni­veau d’exi­gence des vi­ti­cul­teurs au­ver­gnats pour un vin de qua­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.