Dan­ser jus­qu’au mi­lieu de la nuit

Le ha­ras des Fou­gis ac­cueille le 8e Fes­tiv’Al­lier, à par­tir de ven­dre­di et jus­qu’au mer­cre­di 16 août

La Montagne (Vichy) - - Estivités - Ma­thilde Du­cha­telle Pra­tique. Ren­sei­gne­ments et ins­crip­tions sur www.al­ber­tine.org. fes­tiv.al­lier@orange.fr ; 04.70.55.71.21. Ta­rifs : de 12 € (concert et bal à par­tir de 18 h) à 100 € (pass com­plet). Cam­ping, bu­vette et res­tau­ra­tion sur place.

Six jours pour vivre au rythme des mu­siques tra­di­tion­nelles. Fes­tiv’Al­lier s’ins­talle à par­tir de ven­dre­di à Thionne, dans le cadre char­mant et bu­co­lique du ha­ras des Fou­gis. 300 per­sonnes sont at­ten­dues.

Après une pause un peu plus longue que pré­vue (trois ans au lieu de deux), le Fes­tiv’Al­lier, 8e du nom, re­vient en pleine forme aux ha­ras des Fou­gis, de ce ven­dre­di au mer­cre­di 16 août. Ce « pe­tit fes­ti­val in­ti­miste », qui ac­cueille confir­més comme dé­bu­tants, « in­vite à dé­cou­vrir des mu­siques et des danses tra­di­tion­nelles d’ici et d’ailleurs, à voya­ger de la Suède à la France en pas­sant par la Bel­gique, l’An­gle­terre et le pays de Galles ».

Isa­belle He­rault, co­or­ga­ni­sa­trice du fes­ti­val avec John Leo­pold, via l’as­so­cia­tion Al­ber­tine, pré­cise : « Il n’y a pas spé­cia­le­ment de pré­re­quis pour les ate­liers de danse, mis à part pour les danses sué­doises, pour les­quels nous avons deux cours, pour les dé­bu­tants et ceux qui ont un bon ni­veau. Si vous choi­sis­sez les contre­danses, les pas ne sont pas com­pli­qués… même si c’est vite un joyeux ba­zar ! En ce qui concerne les ate­liers mu­sique – vielle, vio­lon, ny­ckel­har­pa, ac­cor­déon, gui­tare, cor­ne­muse… – ils sont dé­diés aux per­sonnes qui ont un ins­tru­ment et deux ans de pra­tique ».

Le par­quet ins­tal­lé dans ce bel écrin, au coeur de la val­lée de la Besbre, ac­cueille­ra des danses aus­si di­verses que les pols­kas, bour­rées, contre­danses gal­loises ou wal­lonnes, tan­go, rue­da, lin­dy hop. Les ate­liers se­ront ani­més par dix pro­fes­seurs, sué­dois, fran­çais et an­glais. Le clou de chaque jour­née a lieu le soir, avec un pre­mier bal, sui­vi d’un concert et d’un se­cond bal, qui se pour­suit jus­qu’au mi­lieu de la nuit. De quoi sa­tis­faire les ac­cros : après la clô­ture du Bal de l’Eu­rope à Gen­ne­tines, il y a du rab ! C’est d’ailleurs ce qui a pré­si­dé à la créa­tion de Fes­tiv’Al­lier, en 2007. « À l’époque, il n’y avait pas de ren­dez­vous trad en août dans les pa­rages, il n’y avait pas Saint­Ger­vais. On a vou­lu créer un fes­ti­val car on aime dan­ser ! On a trou­vé le lieu qui s’y prê­tait bien. Le cadre est chouette. »

RYTHMES ENDIABLÉS. HRD, jeune trio sué­dois « très pun­chy », entre autres groupes trad, ani­me­ra les soi­rées au ha­ras des Fou­gis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.