Une tra­di­tion orale sur por­tée

Le Sir­ba Oc­tet en concert le 9 août, à 20 h 30, à l’Opéra de Vi­chy

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - Ed­die Ra­bey­rin Pra­tique. « Tantz » par le Sir­ba Oc­tet le 9 août à 20 h 30 à l’Opéra de Vi­chy ; du­rée 1 h 45 sans en­tracte. Ta­rif unique 25 €, jeune 17 €. Dé­tails et ré­ser­va­tion sur www.ope­ra­vi­chy.com ou au 04.70.30.50.30.

Le Sir­ba Oc­tet ar­range des airs is­sus des cultures tzi­ganes et klez­mer. Avant le concert, en­tre­tien avec le vio­lo­niste et di­rec­teur ar­tis­tique Ri­chard Sch­mou­cler.

De quoi l’uni­vers du Sir­ba Oc­tet est-il fait ? Nous jouons des airs de mu­sique klez­mer, qui sont des Juifs ori­gi­naires d’Eu­rope cen­trale, et tzi­gane. C’est une mu­sique qui va du coeur à l’âme, qui vous prend aux tripes. Sa force est liée à l’his­toire de ces peuples, qui ont connu de grandes joies tout au­tant que de grandes souf­frances. Ils ex­pri­maient ce­la au tra­vers de la mu­sique, leur re­fuge.

Il y a dans chaque mor­ceau un ba­lan­ce­ment, quelque chose de dan­sant qui donne en­vie de s’agi­ter sur sa chaise. Tantz ,le nom de notre spec­tacle si­gni­fie d’ailleurs danse en klez­mer.

Où pui­sez-vous votre ins­pi­ra­tion pour vos ar­ran­ge­ments ? Nous sé­lec­tion­nons des airs tra­di­tion­nels que nous ar­ran­geons en­suite. Plus qu’une simple re­lec­ture, c’est un vé­ri­ta­ ble tra­vail de ré­écri­ture, qui vise à trans­po­ser à l’écrit la mu­sique tout en res­pec­tant son âme.

Je pos­sède une banque de don­nées de pas moins de 8.000 titres sur mon or­di­na­teur. Nous avons sé­lec­tion­né plu­sieurs en­re­gis­tre­ments que Cy­rille Lehn s’est char­gé d’ar­ran­ger, ce qui re­pré­sente un an de tra­vail.

Le but n’est pas de faire comme si nous étions des tzi­ganes ou des klez­mer mais de nous ap­pro­prier leur mu­sique pour la jouer à notre ma­nière, en gar­dant une li­ber­té d’in­ter­pré­ta­tion.

Com­ment s’est for­mé votre en­semble ? Il existe de­puis 14 ans main­te­nant. La ma­jo­ri­té d’entre­nous pro­ve­nait de l’or­chestre de Pa­ris, dont le coeur de mé­tier est le clas­sique. d’autres pra­ti­quaient le tan­go. Nous avons fait un pre­mier es­sai lors des ses­sions ly­riques de la Phil­har­mo­nie de Pa­ris. Mais, vu que ce­la avait très bien fonc­tion­né, nous avons conti­nué.

AIRS. Sir­ba est une danse rou­maine et Oc­tet une ré­fé­rence à la for­ma­tion clas­sique des ar­tistes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.