DU MONDE « Du ca­rac­tère et de la dé­ter­mi­na­tion »

Sa­muel Che­rouk, l’en­traî­neur cler­mon­tois de l’équipe de France fé­mi­nine

La Montagne (Vichy) - - Sports - Auvergne - Jean-Fran­çois Nu­nez

La France af­fiche des am­bi­tions éle­vées

En­traî­neur de l’équipe de France fé­mi­nine de rug­by de­puis jan­vier, le Cler­mon­tois Sa­muel Che­rouk s’ap­prête à vivre sa pre­mière Coupe du monde. Une échéance abor­dée avec des am­bi­tions

L’équipe de France de rug­by a re­joint l’Ir­lande, sa­me­di, et dis­pu­te­ra son pre­mier match de Coupe du monde, de­main, face au Ja­pon. Après deux mois et de­mi de pré­pa­ra­tion, Sa­muel Che­rouk, l’en­traî­neur cler­mon­tois, a hâte que la com­pé­ti­tion com­mence.

Cette pré­pa­ra­tion a-t-elle ame­né le groupe au ni­veau où vous le vou­liez ? Oui. On a es­sen­tiel­le­ment tra­vaillé sur le ca­rac­tère, la lu­ci­di­té et le plan phy­sique, tous les pe­tits gestes tech­niques, les dé­tails qui per­mettent de faire la dif­fé­rence. On a fait huit stages et on est mon­té cres­cen­do. Sur les deux matchs de pré­pa­ra­tion contre France A, des choses ont été mises en place sur le rug­by, l’al­ter­nance, le jeu au sol, le do­maine tech­nique et il y a une pro­gres­sion sur le plan phy­sique aus­si. Le groupe est prêt et sur l’état d’es­prit, les filles ont mon­tré de belles choses.

Le fait de ne pas avoir af­fron­té d’autres sé­lec­tions était vou­lu ? Avec Oli­vier Liè­vre­mont, on est ar­ri­vé en jan­vier. On a fait le choix dé­li­bé­ré de jouer contre France A en de­ man­dant à notre ad­ver­saire de ci­bler le style du Ja­pon et de l’Aus­tra­lie. Ce­la a don­né deux très bons matchs et je n’ai pas de re­grets de ne pas avoir af­fron­té d’autres na­tions. C’était une vo­lon­té de notre part. On au­rait pu jouer contre l’Es­pagne ou l’Ita­lie, mais on vou­lait res­ter sur ce qu’on avait en­vie de faire.

Vous al­lez af­fron­ter le Ja­pon, puis l’Aus­tra­lie et l’Ir­lande. L’ad­ver­si­té mon­te­ra en gamme ? Non, car les Ja­po­naises se pré­parent de­puis quatre ans et elles n’ont per­du que d’un point face à l’Ir­lande. C’est une poule forte avec trois équipes qui ont un pro­fil dif­fé­rent. Le Ja­pon est très bien or­ga­ni­sé, struc­tu­ré, mé­tho­dique et com­met très peu de fautes. L’Aus­tra­lie a l’ap­port des joueuses de 7 et met beau­coup de vo­lume, de dé­pla­ce­ments et de courses pour pou­voir al­ter­ner les temps forts et les temps faibles. L’Ir­lande, c’est beau­coup de « figh­ting spi­rit », d’en­ga­ge­ment, une conquête su­per bien ro­dée.

Avec quelles am­bi­tions abor­dez-vous cette Coupe

du monde alors ? La Fé­dé­ra­tion a mis des moyens pour la pré­pa­ra­tion. L’équipe de France doit jouer les pre­miers rôles au ni­veau mon­dial. Le se­cond ob­jec­tif est d’ame­ner les jeunes filles au rug­by, li­bé­rer les pa­rents qui hé­sitent et es­sayer d’at­ti­rer un nou­veau pu­blic. Les grands évé­ne­ments spor­tifs servent aus­si à ce­la. Et ce­la pas­se­ra obli­ga­toi­re­ment par des vic­toires.

Au plan spor­tif, le pre­mier ob­jec­tif est de ga­gner, car le meilleur deuxième ne vien­dra pas de notre poule où ce sera très ser­ré. Ce­la ré­duit les op­por­tu­ni­tés, mais c’est très clair. Il fau­dra ga­gner tous les matchs pour sor­tir en tête et jouer la de­mi­fi­nale. Et là, ce sera une autre com­pé­ti­tion.

Pour le mo­ment, on est concen­tré sur la ren­contre face au Ja­pon. La prio­ri­té est là, mon­trer beau­coup de ca­rac­tère et de dé­ter­mi­na­tion. Si on gagne nos matchs d’un point, ce sera très bien.

PHOTO CA­MILLE MAZOYER

STAFF. Sam Che­rouk at­tend le coup d’en­voi de cette Coupe du monde avec im­pa­tience, tout en sa­chant que le pre­mier tour n’offre au­cune marge de ma­noeuvre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.