Ma­du­ro dé­nonce une « at­taque ter­ro­riste »

La Montagne (Vichy) - - France & Monde - Actualités -

Le pré­sident ve­ne­zue­lien, Ni­co­las Ma­du­ro, a af­fir­mé que l’ar­mée avait re­pous­sé une « at­taque ter­ro­riste » contre une base mi­li­taire, me­née par des « mer­ce­naires ».

Cette at­taque, qui a fait deux morts par­mi les as­saillants, ren­force les craintes de vio­lences ac­crues au Ve­ne­zue­la. Le pays est en proie à une pro­fonde crise po­li­tique et éco­no­mique alors que ses re­la­tions avec la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, no­tam­ment les ÉtatsU­nis, sont de plus en plus ten­dues.

« Une ving­taine de mer­ce­naires » ont at­ta­qué très tôt di­manche une base mi­li­taire dans le nord du pays, à Va­len­cia (180 km à l’ouest de Ca­ra­cas), a ex­pli­qué di­manche soir à la té­lé­vi­sion pu­blique le pré­sident so­cia­liste en butte, de­puis quatre mois, à des ma­ni­fes­ta­tions qui ont fait quelque 125 morts.

Aveux

Il a re­je­té l’idée d’une « ré­bel­lion » mi­li­taire pour par­ler d’une « at­taque ter­ro­riste » fi­nan­cée, se­lon lui, de­puis Bo­go­ta et Mia­mi.

Deux as­saillants ont été tués et huit cap­tu­rés du­rant l’at­taque qui a du­ré en­vi­ron trois heures, a­t­il dit en fé­li­ci­tant l’ar­mée pour sa « ré­ac­tion im­mé­diate ».

Un of­fi­cier, iden­ti­fié comme un dé­ser­teur, fi­gure par­mi les pri­son­niers. Il « donne des in­for­ma­tions », de même que ses sept co­dé­te­nus, a­t­il pour­sui­vi.

Les forces de sé­cu­ri­té re­cherchent tou­jours « une par­tie du groupe qui a réus­si à s’em­pa­rer de quelques armes », a in­di­qué le mi­nistre de la Dé­fense Vla­di­mir Pa­dri­no. Se­lon lui, les pri­son­niers ont avoué avoir été re­cru­tés « par des mi­li­tants de l’ex­trême droite vé­né­zué­lienne en contact avec des gou­ver­ne­ments étran­gers ».

PHOTO AFP

RE­CON­NAIS­SANT. a fé­li­ci­té l’ar­mée. Ma­du­ro

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.