Ch­ris­tian Millau, un gas­tro­nome d’ex­cep­tion

La Montagne (Vichy) - - Jeux -

Le jour­na­liste, écri­vain et cri­tique gas­tro­no­mique Ch­ris­tian Millau, dé­cé­dé sa­me­di à l’âge de 88 ans, avait su ré­vo­lu­tion­ner à la fois l’art de la cri­tique cu­li­naire, avec le cé­lèbre guide « Gault & Millau ».

Né le 30 dé­cembre 1928, à Pa­ris, Ch­ris­tian Millau – de son vrai nom Ch­ris­tian Dubois­Millot – avait com­men­cé sa car­rière en 1947 comme jour­na­liste et grand re­por­ter, tra­vaillant du­rant plu­sieurs dé­cen­nies dans plu­sieurs quo­ti­diens et ma­ga­zines (Le Monde, L’Ex­press, Le Point).

Il avait en outre re­joint, en 1951, la re­vue lit­té­raire Opéra, di­ri­gée par l’écri­vain Ro­ger Ni­mier. Il y fré­quen­ta toute une gé­né­ra­tion de ro­man­ciers qui ont mar­qué les an­nées 1950, op­po­sés à l’exis­ten­tia­lisme de Sartre qui les avait sur­nom­més les Hus­sards.

Ch­ris­tian Millau avait ra­con­té cette aven­ture dans Au ga­lop des hus­sards, pa­ru en 1999 chez De Fal­lois, et qui avait re­çu le prix de la bio­gra­phie de l’Aca­dé­mie fran­çaise.

C’est en 1969 que sa car­rière prend un tour­nant dé­ci­sif lors­qu’il lance avec Hen­ri Gault, avec le­quel il écri­vait dé­jà de­puis onze ans des cri­tiques gas­tro­no­miques dans

Pa­ris Presse, le Gault et Millau. D’abord sous la forme d’un ma­ga­zine men­suel (le Gault

Millau), qui de­vient un guide an­nuel à par­tir de 1972, le « Gault & Millau ».

« Ce que Millau a ré­vo­lu­tion­né avec Gault, c’est réel­le­ment l’écri­ture et la chro­nique, plus que la cri­tique », ex­plique Marc Es­quer­ré, ac­tuel ré­dac­teur en chef du « Gault & Millau », le deuxième guide gas­tro­no­mique fran­çais, au­jourd’hui dis­tri­bué dans une dou­zaine de pays.

PHOTO AFP

MILLAU. Ici en 2004.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.