La France moins ex­po­sée que les pays voi­sins, se­lon l’in­ter­pro­fes­sion

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Même si des lots conta­mi­nés ont été im­por­tés des Pays-Bas, la France est moins ex­po­sée à la crise des oeufs que ses voi­sins car elle est presque au­to­suf­fi­sante, ex­plique Phi­lippe Ju­ven, pré­sident du co­mi­té na­tio­nal de pro­mo­tion de l’oeuf, in­ter­pro­fes­sion de ce pro­duit.

Il rap­pelle que les Fran­çais fi­gurent par­mi les plus gros consom­ma­teurs d’oeufs en Eu­rope.

La France im­porte-t-elle beau­coup d’oeufs et, plus gé­né­ra­le­ment, est-elle très ex­po­sée dans cette crise ? On pro­duit en France 101 % de ce que l’on consomme. Il y a tou­jours des échanges. On achète un peu d’oeufs pour de la trans­for­ma­ tion et on en ex­porte aus­si, des oeufs co­quilles et des pro­duits trans­for­més. Ces échanges se si­tuent au­tour de 8 % à peu près de la pro­duc­tion na­tio­nale. On im­porte 8 % de 14,5 mil­liards d’oeufs.

Les Al­le­mands sont beau­coup plus ex­po­sés que nous parce qu’eux ne sont pas au­to­suf­fi­sants, loin de là. De mé­moire, ils doivent pro­duire un peu plus de 60 % de ce qu’ils consomment.

On a l’ha­bi­tude de dire que les mar­chés al­le­mand et néer­lan­dais, c’est un seul mar­ché. Les Pays­Bas, très gros pro­duc­teur, ex­portent beau­coup sur l’Al­le­magne, sur la Suisse et aus­si sur d’autres pays tiers.

Le mo­dèle de la France la pro­tège-t-elle d’une cer­taine ma­nière ? On a mis en place une charte « pon­du en France » et une démarche de sui­vi sa­ni­taire qui nous per­met d’as­su­rer la tra­ça­bi­li­té des pro­duits. Au ni­veau des centres de condi­tion­ne­ment, il y a cette tra­ça­bi­li­té mon­tante et des­cen­dante.

Sur chaque oeuf, vous avez l’iden­ti­fi­ca­tion de l’éle­vage, du mode d’éle­vage, du pays, etc. À par­tir de l’éle­vage, on sait quand les oeufs ont été pon­dus et où ils sont des­ti­nés. […] On vou­drait ren­for­cer cette démarche avec des plans de contrôle plus stricts. C’est un pro­jet qui n’a rien à voir avec ce qui se passe au­jourd’hui, mais ça va amé­lio­rer en­core les con­trôles.

Consomme-t-on beau­coup d’oeufs en France ? Au ni­veau eu­ro­péen, on consomme à peu près 200 oeufs par ha­bi­tant et par an. En France, on consomme au­tour de 220 oeufs par per­sonne et par an. On est la pre­mière fi­lière eu­ro­péenne en vo­lume et par­mi ceux qui consomment le plus d’oeufs. Il faut ras­su­rer le consom­ma­teur. En France, dans les achats des mé­nages, les oeufs sont prin­ci­pa­le­ment des oeufs pro­ve­nant de France, donc il y a cette tra­ça­bi­li­té.

La dis­tri­bu­tion et le mar­ché jouent bien le jeu de l’oeuf fran­çais. Il n’y a pas de risque vis­àvis du consom­ma­teur.

PHO­TO AFP

SUI­VI. La France im­pose la tra­ça­bi­li­té des pro­duits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.