Cé­dric Her­rou dit vou­loir conti­nuer à « se battre »

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

De­ve­nu le sym­bole de l’aide et de la dé­fense des mi­grants de la val­lée de la Roya, à la fron­tière fran­coi­ta­lienne, l’agri­cul­teur Cé­dric Her­rou, 37 ans, a été condam­né hier en ap­pel à 4 mois de pri­son avec sur­sis pour avoir ai­dé des mi­grants. Il a an­non­cé qu’il conti­nue­rait « à se battre ».

La cour d’ap­pel d’Aix­enP­ro­vence a eu la main plus lourde que le tri­bu­nal de pre­mière ins­tance qui l’avait condam­né à 3.000 eu­ros d’amende avec sur­sis pour avoir fait pas­ser la fron­tière à en­vi­ron 200 mi­grants et en avoir ac­cueilli chez lui en 2016.

À l’au­dience le 19 juin, le par­quet gé­né­ral avait re­quis huit mois de pri­son avec sur­sis. In­fir­mant par­tiel­le­ment le ju­ge­ment de pre­mière ins­tance, la Cour d’ap­pel l’a éga­le­ment re­con­nu cou­pable d’oc­cu­pa­tion illi­cite d’un lo­cal SNCF, désaf­fec­té, où il avait abri­té une cin­quan­taine d’Éry­thréens et condam­né à 1.000 eu­ros de dom­mage et in­té­rêts.

« Je di­rai à toutes les fa­milles que j’ai ai­dées que je ne re­grette rien, que je l’ai fait avec plai­sir », a dé­ cla­ré Cé­dric Her­rou après sa condam­na­tion. « Si l’im­mi­gra­tion ve­nait du nord de l’Eu­rope, la jus­tice n’agi­rait pas comme ça, il y a un ra­cisme d’État », at­il in­sis­té.

Dans ses at­ten­dus, la cour re­lève que « l’ac­tion de Cé­dric Her­rou s’ins­crit dans une démarche d’ac­tion mi­li­tante en vue de sous­traire des étran­gers aux con­trôles mis en oeuvre par les au­to­ri­tés ». « En consé­quence, Cé­dric Her­rou ne peut pas bé­né­fi­cier des dis­po­si­tions pro­tec­trices » qui pré­voient l’« exemp­tion de pour­suites pour des causes hu­ma­ni­taires ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.