VITE DIT

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

MER­CIER JETTE L’ÉPONGE.

Le sé­na­teur MoDem du Rhône, Mi­chel Mer­cier, a an­non­cé, hier, qu’il re­non­çait à in­té­grer le Conseil consti­tu­tion­nel, es­ti­mant ne pas pou­voir y « sié­ger avec la sé­ré­ni­té né­ces­saire », vu l’en­quête en cours sur les em­plois d’as­sis­tantes par­le­men­taires qu’il avait confiés à ses filles. Sa no­mi­na­tion au Conseil consti­tu­tion­nel, où il avait été nom­mé par le pré­sident du Sé­nat, Gé­rard Lar­cher, en rem­pla­ce­ment de la mi­nistre de la Jus­tice, Ni­cole Bel­lou­bet, avait été pu­bliée, jeu­di der­nier, au Jour­nal of­fi­ciel.

Le pro­cès du groupe de Tarnac, contre le­quel toute pour­suite ter­ro­riste a été aban­don­née, a été re­pous­sé et se tien­dra du 16 au 24 jan­vier. Pré­vu ini­tia­le­ment du 10 au 18 oc­tobre mais dé­ca­lé pour des rai­sons liées à la dis­po­ni­bi­li­té des parties, ce pro­cès doit ju­ger plu­sieurs membres d’une com­mu­nau­té li­ber­taire de Tarnac (Cor­rèze) im­pli­qués dans une af­faire de dé­gra­da­tions de lignes TGV en 2008.

CONTRE LA CHASSE AUX ORTOLANS.

Ni­co­las Hu­lot a de­man­dé au pré­fet des Lan- des de « ren­for­cer la lutte contre le bra­con­nage du Bruant or­to­lan » – un pas­se­reau pri­sé par cer­tains gas­tro­nomes mais dont la chasse est in­ter­dite – afin d’« en­rayer sa dis­pa­ri­tion ». Sa chasse est illé­gale dans l’Union eu­ro­péenne. Il fait ce­pen­dant l’ob­jet d’une chasse tra­di­tion­nelle et contro­ver­sée dans le Sud-Ouest où une cer­taine to­lé­rance a long­temps été ob­ser­vée.

DÉ­PENSES DE L’ÉTAT EN HAUSSE.

Le dé­fi­cit bud­gé­taire de l’État s’est lé­gè­re­ment creu­sé, en juin, sur un an, pour at­teindre 62,3 mil­liards d’eu­ros contre 61,8 mil­liards, fin juin 2016. La dé­té­rio­ra­tion de juin est no­tam­ment liée à la hausse des dé­penses de l’État, qui ont at­teint 201,5 mil­liards d’eu­ros, contre 193,9 mil­liards au 30 juin 2016.

DÉ­FI­CIT COM­MER­CIAL.

Le dé­fi­cit com­mer­cial de la France s’est creu­sé en juin, no­tam­ment à cause d’un contre­coup dans l’in­dus­trie na­vale, alors qu’il s’était for­te­ment ré­duit en mai grâce à la li­vrai­son du pa­que­bot de croi­sière Me­ra­vi­glia à une com­pa­gnie ita­lo-suisse. Sur douze mois, le dé­fi­cit cu­mu­lé a at­teint 59,8 mil­liards, contre 50,2 mil­liards d’eu­ros pour la même pé­riode, en 2016. Le dé­fi­cit a aug­men­té d’un peu plus de 200 mil­lions d’eu­ros d’un mois sur l’autre, pour s’éta­blir à 4,7 mil­liards d’eu­ros.

AIDE À LA MO­BI­LI­TÉ.

Les étu­diants bour­siers ti­tu­laires d’une li­cence, ins­crits en pre­mière an­née de mas­ter dans une ré­gion aca­dé­mique dif­fé­rente de celle dans la­quelle ils ont ob­te­nu leur di­plôme, pour­ront bé­né­fi­cier d’une aide de 1.000 eu­ros, a an­non­cé, hier, le mi­nis­tère de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur. Pour en bé­né­fi­cier, ils de­vront dé­po­ser leur dossier, à par­tir du 23 août, sur la page mes­ser­vices.etu­diant.gouv.fr

RATTRAPAGES DE FAC­TU­RA­TION.

Le mé­dia­teur na­tio­nal de l’éner­gie a dé­plo­ré, hier, que la loi de 2016 li­mi­tant les rattrapages de fac­tu­ra­tion d’élec­tri­ci­té ou de gaz na­tu­rel ne soit pas tou­jours ap­pli­quée par les opé­ra­teurs. L’in­ter­dic­tion des rattrapages de fac­tu­ra­tion de plus de qua­torze mois est en­trée en vi­gueur en août 2016. Il s’agit d’évi­ter aux mé­nages d’avoir à payer des fac­tures de plu­sieurs an­nées, qui pour­raient at­teindre plu­sieurs mil­liers d’eu­ros.

TERRIFIANTES RÉ­VÉ­LA­TIONS.

La Co­rée du Nord a réus­si à mi­nia­tu­ri­ser suf­fi­sam­ment une bombe nu­cléaire pour l’em­bar­quer sur l’un de ses mis­siles in­ter­con­ti­nen­taux, se­lon les conclu­sions se­crètes d’ex­perts du ren­sei­gne­ment amé­ri­cain, ré­vé­lées, hier, par le Wa­shing­ton Post.

PSY­CHO­LO­GIE ET TOR­TURE.

Deux psy­cho­logues, qui ont ai­dé à conce­voir le pro­gramme d’in­ter­ro­ga­toire de la CIA après le 11-Sep­tembre, se­ront ju­gés, en sep­tembre, pour avoir en­cou­ra­gé l’uti­li­sa­tion de mé­thodes de tor­ture comme la si­mu­la­tion de noyade, la faim ou le fait d’at­ta­cher les dé­te­nus en po­si­tions dou­lou­reuses.

LE « SOL­DAT » MA­RA­DO­NA.

L’an­cienne star du football ar­gen­tin, Die­go Ma­ra­do­na, a en­voyé, hier, un mes­sage de sou­tien au pré­sident vé­né­zué­lien Ni­co­las Ma­du­ro, dont le pays tra­verse une grave crise po­li­tique, pré­ci­sant qu’il s’of­frait à lui comme « sol­dat » de la ré­vo­lu­tion bo­li­va­rienne : « Nous sommes cha­vistes jus­qu’à la mort. Et quand Ma­du­ro l’or­don­ne­ra, je se­rai vê­tu comme un sol­dat pour un Ve­ne­zue­la libre, pour me battre contre l’im­pé­ria­lisme et contre ceux qui veulent s’em­pa­rer de nos dra­peaux. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.