Mou­lins-Yzeure, les rai­sons d’y croire

Après une sai­son com­pli­quée, l’équipe fa­nion de l’ag­glo­mé­ra­tion vise le main­tien

La Montagne (Vichy) - - Sports Football - Ke­vin Las­tique ke­vin.las­tique@cen­tre­france.com Matchs amicaux. Rodez (N1) MYF : 1-1 ; Ro­mo­ran­tin (N2) - MYF : 11 ; MYF - U 19 OL : 1-0 ; MYF - Thiers (N3) : 1-0 ; MYF - Au­rillac (N3) : 5-1 ; MYF - Tré­lis­sac (N2) : 1-1.

Sur le ter­rain comme en cou­lisses, Mou­lins-Yzeure ne veut pas vivre une deuxième sai­son ga­lère. Et ce­la passe par un bon dé­but d’exer­cice, dans la conti­nui­té d’une pré­pa­ra­tion en­cou­ra­geante.

Pas de vic­toire à do­mi­cile, une 11e place au gé­né­ral et des ten­sions ré­cur­rentes en de­hors du ter­rain : le pre­mier exer­cice du Mou­linsY­zeure foot n’a pas été de tout re­pos. Mais l’es­sen­tiel a été as­su­ré avec le main­tien, sans trop trem­bler, en CFA (ac­tuel N2).

« Don­ner une image sé­dui­sante »

À deux jours de la re­prise du cham­pion­nat (sa­me­di à Lyon), le MYF doit tour­ner la page de cette sai­son sans éclat. « Notre pre­mière vo­lon­té se­ra de don­ner une image sé­dui­sante et gé­né­reuse, in­siste le coach Sté­phane Dief. La gé­né­ro­si­té dans les ef­forts : ça doit être notre leit­mo­tiv. » Et la pre­mière rai­son de croire aux chances du MYF cette an­née. En voi­ci trois autres.

De l’am­bi­tion dans le jeu. Mou­lins­Yzeure a eu beau­coup de mal à trou­ver le che­min des fi­lets l’an pas­sé (28 buts en 28 matchs, plus mau­vaise at­taque de la poule). La faute à « un foot­ball trop in­di­vi­dua­liste », se­lon Dief. « Je veux un foot­ball d’es­pace et de mou­ve­ment, avec du jeu ra­pide et beau­coup de bal­lons pour les at­ta­quants. » Le chan­ge­ment de sys­tème du 4­3­3 au 4­4­2 va dans ce sens. Et Sa­my Alouache, re­pla­cé dans l’axe de l’at­taque en a dé­jà pro­fi­té pour se mettre en va­leur en ami­cal, avec no­tam­ment un tri­plé contre Au­rillac. Des matchs de pré­pa­ra­tion bou­clés sans la moindre dé­faite (3 vic­ toires, 3 nuls). De bon au­gure pour la suite.

Un re­cru­te­ment co­hé­rent. Plu­sieurs choix forts du coach du MYF ont ani­mé cette in­ter­sai­son. Dans le re­cru­te­ment d’abord, les pe­tits nou­veaux ont été choi­sis mi­nu­tieu­se­ment. « L’an der­nier, il n’y avait pas de com­plé­men­ta­ri­té dans le groupe et la concur­rence était mal ré­par­ tie, ana­lyse Sté­phane Dief. On a donc fait un re­cru­te­ment maî­tri­sé et ré­flé­chi, pour se ren­for­cer ath­lé­ti­que­ment d’abord et dans l’état d’es­prit en­suite. On man­quait de “ga­gnants”. » L’ex­Or­léa­nais Tou­ré et l’an­cien Cler­mon­tois Brun au mi­lieu, le Cour­non­nais Bou­vier et l’an­cien es­poir de l’OM Mar­cha­dier, en dé­fense, doivent ap­por­ter taille, vi­tesse et puis­sance. En at­ten­dant la si­gna­ture pro­chaine de Bam­ba, ex­dé­fen­seur cen­tral du Mans, à la so­lide ex­pé­rience en Ligue 2. La L2, le nou­veau gar­dien du MYF, Jo­na­than Millie­ras connaît éga­le­ment, avec une ving­taine de matchs sous les cou­leurs de Châ­teau­roux. Soit deux joueurs re­van­chards à la re­lance dans le Bour­bon­nais.

Un cli­mat « plus se­rein ». C’est un se­cret pour per­sonne, le pro­jet du Mou­lins­Yzeure foot ne fait pas l’una­ni­mi­té dans l’ag­glo et même au sein de l’AS Yzeure. À tel point que l’am­biance était par­fois pe­sante la sai­son der­nière. « Le contexte a am­pli­fié les fai­blesses men­tales de cer­tains joueurs, ex­plique Dief. Mais, au­jourd’hui, l’état d’es­prit gé­né­ral est dif­fé­rent. On tra­vaille de fa­çon plus se­reine, beau­coup de ran­coeurs se sont apai­sées. »

PHO­TO PHI­LIPPE BIGARD

OB­JEC­TIF. Après une sai­son 2016-2017 sans ga­gner le moindre match à do­mi­cile, les joueurs du MYF doivent in­ver­ser la ten­dance. Et pour­quoi pas dès la ré­cep­tion d’An­ne­cy, sa­me­di 19 août, à Hec­tor-Rol­land.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.