Ro­land Viei­ra an­nonce une sai­son pal­pi­tante

En­tre­tien avec l’en­traî­neur du Puy, avant la re­prise du cham­pion­nat, sa­me­di face à Épi­nal

La Montagne (Vichy) - - Sports Football - Cé­line De­mars

Le Puy s’at­tend à fer­railler dur et à pas­ser six mois dif­fi­ciles dans une poule qui ne compte pas moins de huit équipes ca­pables de vi­ser la mon­tée en Na­tio­nal 1.

Com­ment s’est dé­rou­lée la pré­pa­ra­tion ? On a eu très peu de bles­sures ce qui nous per­met­tra d’avoir un groupe au com­plet pour dé­mar­rer le cham­pion­nat, si la se­maine se ter­mine bien.

Quel bi­lan ti­rez-vous des matchs amicaux ? Sur le plan comp­table, le bi­lan est né­ga­tif, avec une seule vic­toire et beau­coup de buts en­cais­sés. On est en­core un peu dans l’in­cer­ti­tude de la pré­pa­ra­tion. Je crois qu’elle se va­lo­ri­se­ra par les pre­miers matchs de cham­pion­nat.

Vous par­tez avec des in­cer­ti­tudes ? L’an­née der­nière notre force était d’être la meilleure dé­fense, alors tous ces buts en­cais­sés laissent place au doute. Mais c’est très dif­fi­cile de ti­rer des conclu­sions des matchs amicaux. On a fait tour­ner l’ef­fec­tif. Cer­tains joueurs ex­pé­ri­men­tés n’ont peut­être pas tout mon­tré du­rant ces matchs. Quoi qu’il ar­rive ce n’était pas ras­su­rant.

Quelles va­leurs ont mon­tré les quatre nou­velles recrues ? Des va­leurs hu­maines qui cor­res­pondent com­plè­te­ment aux va­leurs du club. Elles ont mon­tré des choses in­té­res­santes, qu’on at­ten­dait d’elles au ni­veau du foot­ball. Leur in­té­gra­tion est par­faite au sein du groupe. Pour le mo­ment on est très sa­tis­fait.

Peut-on dire à ce jour que l’équipe a amor­ti le dé­part de Da­vid Dou­line ? On a tout fait pour le rem­pla­cer. On a re­cru­té deux joueurs à son poste. On sa­vait qu’on était en dé­ faillance en nombre l’an der­nier. En qua­li­té, je pense qu’on a su le rem­pla­cer. Ce sont d’autres pro­fils de joueurs, mais ce sont des joueurs aus­si in­té­res­sants qui ont su prendre la place à son poste. On pour­ra faire des conclu­sions au bout d’une di­zaine de jour­nées.

Qu’en est-il de l’équi­peB? Ils re­prennent tout juste. C’est un nou­veau groupe de jeunes joueurs. Comme on a aug­men­té l’ef­fec­tif se­nior, il y au­ra plus d’ef­fec­tif pour les en­ca­drer. L’ob­jec­tif c’est de voir des jeunes se dé­ve­lop­per comme Pier­rick Pe­ zaire, Ru­dy (Lu­do) Mies­si, Loïs Du­ran­ton, Gré­goire Celle et les deux gar­diens Fa­bien Bou­la­moy et Pierre­An­toine Gal­lot. On at­tend de ces joueurs qu’ils soient per­for­mants en DH pour pou­voir, après, ti­tiller le groupe CFA.

Quel est l’ob­jec­tif cette an­née pour l’équipe phare ? Faire mieux que la sai­son der­nière où on fi­nit deuxième. On es­saie­ra d’al­ler cher­cher une pre­mière place. Le pro­jet du club, éta­bli sur deux ans, est d’es­sayer de gra­vir un éche­lon su­pé­rieur.

Qu’est-ce qu’il a man­qué l’an der­nier pour at­teindre cet ob­jec­tif ? On a man­qué d’ef­fec­tif mais il n’y a rien à en­le­ver à la per­for­mance de Gre­noble. Je pense que dans n’im­porte quelle autre poule on se­rait mon­té car nous n’avons pas eu beau­coup de dé­faillances.

Cette an­née, qu’est-ce que vous avez chan­gé pour at­teindre l’ob­jec­tif ? Ona chan­gé un pe­tit peu de fonc­tion­ne­ment. On a aug­men­té le groupe pour avoir 18 joueurs ca­pables de jouer ti­tu­laire (contre 14 la sai­son der­nière, ndlr). Il n’y a pas que ça qui rentre en compte. Il y a la réus­site, le dé­but de sai­son… Cette an­née on

se­ra une équipe at­ten­due. Ce se­ra plus com­pli­qué. Je pense que le pro­jet et l’am­bi­tion du club se fe­ront plu­tôt sur deux an­nées. Là, on s’at­tend à six mois dif­fi­ciles et ce­la s’est mon­tré dès les matchs amicaux. ■ Com­ment voyez-vous les

équipes de la poule ? Cette an­née il y a au moins huit équipes qui ont la même am­bi­tion que nous dans le cham­pion­nat. Ce sont des for­ma­tions qui jouent dans la même cour que nous, huit équipes qui se rangent dans la même ca­té­go­rie ni­veau bud­get. An­dré­zieux a de grosses am­bi­tions, un stade ex­traor­di­naire et a mis les moyens pour jouer la mon­tée. Villefranche est le plus gros bud­get de la poule. Bel­fort et Épi­nal des­cendent du ni­veau su­pé­rieur. An­ne­cy se­ra pré­ten­dant à la mon­tée. Schil­ti­gheim a le pro­fil pour faire le par­cours que l’on a réa­li­sé la sai­son der­nière et créer la sur­prise du cham­pion­nat. Il fau­dra être très concen­tré et ri­gou­reux pour ne pas avoir de dés­illu­sion. Ce­la an­nonce une sai­son pal­pi­tante.

PHO­TO CÉ­LINE DE­MARS

ÉQUIPE. De­bout (de gauche à droite) : Si­mon Cha­zottes, Ou­se­man Diaby, Hi­lal Bou­guer­ra, To­ny Pa­trao, La­mine Diom­py, Ro­main Elie, Joa­chim Ichane, An­toine Kunt­gen, List­ner Pierre-Louis, Jé­ré­mie Clé­ment, Ru­dy Mies­si, Hai­dar Al Schai­ba­ni, Ro­land Viei­ra, Da­vid Mau­rin et Marc-An­toine Bri­hat. Ac­crou­pi : Guillaume Coel­ho, Mous­ta­pha N’Doye, Fo­dié Trao­ré, Loïc Du­fau, An­toine Gal­lot, Florian Je­gu, Ben­ja­min Psaume, Baï­dy Sall, Fa­bien Bou­la­moy et Da­vid Mia­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.