Un vol par ruse de plus de 80.000 eu­ros

L’un des trois au­teurs pré­su­més reste en dé­ten­tion

La Montagne (Vichy) - - Région Actualité - Ch­ris­tian Lefèvre

L’un des trois au­teurs pré­su­més d’un vol par ruse com­mis le 25 juillet au Mont-Dore a dé­po­sé une de­mande de mise en li­ber­té de­vant la chambre de l’ins­truc­tion de la cour d’ap­pel de Riom, mar­di. Sans suc­cès.

De­meu­rant au Havre, où il ap­par­tient à une com­mu­nau­té de gens du voyage sé­den­ta­ri­sés, Lui­gy J., 20 ans, est of­fi­ciel­le­ment ven­deur am­bu­lant de tex­tiles sur les mar­chés. C’est, se­lon lui, ce qui l’a ame­né jus­qu’au Mont­Dore, avec deux autres hommes, dont son beau­père, le 25 juillet.

Mais, ce jour­là, ce n’est pas der­rière des étals que ce jeune homme, jus­qu’ici in­con­nu de la jus­tice, au­rait fait par­ler de lui. Mais dans la mai­son d’une femme âgée de 74 ans, où il est sus­pec­té de s’être ren­du, avec ses deux « col­lègues de tra­vail », pour lui pro­po­ser de vérifier l’état de sa toi­ture.

Lorsque la fille de la sep­tua­gé­naire se pré­sente chez elle, les trois hommes sont ap­pa­rem­ment plus in­té­res­sés par la fouille en règle des dif­fé­rentes pièces de l’ha­bi­ta­tion que par l’étan­chéi­té du toit. Cette ar­ri­vée in­opi­née pro­voque aus­si­tôt la fuite pré­ci­pi­tée des trois vi­si­teurs, qui s’en­gouffrent dans un four­gon. Mais ils ne partent pas les mains vides : leur pas­sage dans la mai­son leur au­rait per­mis de mettre la main sur 80.000 € en nu­mé­raire, des bi­joux et vrai­sem­bla­ble­ment 20.000 € en bons du Tré­sor. Bien dé­ci­dée à ne pas les lais­ser fi­ler, la fille de la sep­tua­gé­naire dé­cide cou­ra­geu­se­ment de les suivre, tout en aler­tant la gen­dar­me­rie. Les mi­li­taires par­viennent fi­na­le­ment à stop­per l’uti­li­taire des fuyards. Mais seuls deux hommes – Lui­gy J. et son beau­père – sont à bord du vé­hi­cule. Le troi­sième in­di­vi­du est par­ve­nu à s’échap­per avec le bu­tin pen­dant la cour­se­pour­suite. Il n’a tou­jours pas été re­trou­vé.

Pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire le 27 juillet (*), Lui­gy J. a dé­po­sé une de­mande de mise en li­ber­té dès le 2 août. Elle a été étu­diée, mar­di, par la chambre de l’ins­truc­tion de la cour d’ap­pel de Riom. Face aux ma­gis­trats, le jeune homme a for­mel­le­ment contes­té avoir par­ti­ci­pé au vol, in­di­quant au pas­sage qu’il n’a « ja­mais eu de sou­cis avec la jus­tice ».

« Il n’est qu’une pièce rap­por­tée »

L’avo­cat gé­né­ral, JeanLuc Mer­cier, a ce­pen­dant rap­pe­lé l’exis­tence « de té­moi­gnages pré­cis quant au dé­rou­lé des faits et au rôle de cha­cun » et de­man­dé le main­tien en dé­ten­tion du vo­leur pré­su­mé, « afin d’évi­ter toute concer­ta­tion avec le troi­sième au­teur pré­su­mé en­core en fuite et des pres­sions sur les té­moins ».

En dé­fense de Lui­gy J., Me Mo­ha­med Kha­ni­far a es­ti­mé que son client « n’est qu’une pièce rap­por­tée dans cette his­toire » et émis des doutes « sur la réalité du bu­tin ».

La chambre de l’ins­truc­tion, qui avait mis sa dé­ci­sion en dé­li­bé­ré, a re­je­té, hier après­mi­di, la de­mande de mise en li­ber­té du jeune Ha­vrais.

(*) Son beau­père a éga­le­ment été in­car­cé­ré.

PHO­TO D’IL­LUS­TRA­TION

JUS­TICE. In­ter­pel­lé par les gen­darmes avec son beau-père, le 25 juillet, après une course-pour­suite, Lui­gy J. nie avoir par­ti­ci­pé au vol par ruse com­mis au Mont-Dore.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.