Fabien Cen­tonze s’est ins­tal­lé

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Di­dier Cros

Il était ar­ri­vé sur la pointe des pieds, l’été der­nier, en pro­ve­nance d’Evian TG. Un an plus tard, Fabien Cen­tonze s’est af­fir­mé. Il dé­bute la sai­son dans la peau d’un ti­tu­laire, au poste de la­té­ral droit.

■ Fabien, vous en­ta­mez la sai­son, comme vous avez fi­ni la der­nière, comme la­té­ral. Êtes-vous dé­fi­ni­ti­ve­ment fixé à ce poste* ? Oui. La ques­tion ne se pose même plus. Je me plais. Je tra­vaille dur pour per­fec­tion­ner mon pla­ce­ment, mes re­lances, car des fautes de concen­tra­tion me jouent par­fois des tours.

Et puis, psy­cho­lo­gi­que­ment, c’est mieux de se sen­tir ins­tal­lé à un poste. Je me concentre des­sus dé­sor­mais.

■ Dé­mar­rer une sai­son dans la peau d’un ti­tu­laire, ça

change aus­si les choses ? On se sent beau­coup mieux. On se sent im­por­tant. On a for­cé­ment en­vie de bien faire et d’ap­por­ter le plus pos­sible à l’équipe.

■ Ce chan­ge­ment de sta­tut et le fait d’être dé­sor­mais un an­cien du club après la vague de dé­parts et d’ar­ri­vées ont-ils chan­gé votre

rôle dans le ves­tiaire ? Non. Je ne change pas. Je reste tran­quille, dis­cret, à ma place. Si on me de­mande quelque chose, je rends ser­vice bien sûr. Mais je n’aime pas me mettre en avant. Ce n’est pas dans ma na­ture.

■ Vous vous pro­je­tez beau­coup vers l’avant. Vous avez

des consignes ? Comme Ni­co­las (Ga­vo­ry), on a dé­jà évo­lué plus haut dans le cou­loir. Se pro­je­ter, dé­bor­der et cen­trer, c’est na­tu­rel. J’aime bien ap­por­ter sur le plan of­fen­sif.

■ Comment se passent vos re­la­tions avec Mar­tin Kav­dans­ki sur le cô­té droit de la dé­fense ? On se parle beau­coup tous les deux. Il y a en­core for­cé­ment des pe­tites choses à ré­gler entre nous, mais ce­la se passe bien dans l’en­semble.

■ Ce dé­pla­ce­ment à Va­len­ciennes peut-il être consi­dé­ré comme un pre­mier test ? Non, je ne le pense pas. Mais il fau­dra ré­pondre pré­sent dans les duels dans le pre­mier quart d’heure. L’équipe qui au­ra le plus en­vie l’em­por­te­ra.

■ Vous sem­blez se­rein en ce dé­but de sai­son. C’est un peu ma na­ture. Mais tout le monde est heu­reux en rai­son des pre­miers bons ré­sul­tats. Le groupe vit bien. Ti­tu­laires et rem­pla­çants sont vrai­ment très im­pli­qués.

(*) La coach l’avait fait ve­nir pour jouer mi­lieu of­fen­sif ex­cen­tré.

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

DÉ­FEN­SEUR. Fabien Cen­tonze est dé­fi­ni­ti­ve­ment fixé au poste de la­té­ral se­lon lui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.