Pi­cas­so, la mère et l’en­fant

La Montagne (Vichy) - - Loisirs - Pi­cas­so et la Ma­ter­ni­té. Jus­qu’au 11 oc­tobre, tous les jours de 10h30 à 18h30, à l’hô­tel-Dieu du Puy-en-Ve­lay, en­trée porche de la ca­thé­drale. Ta­rifs : 6 € ; 4,50 € ; gra­tuit -18 ans (tout le pro­gramme d’ani­ma­tions sur www.ho­tel­dieu.in­fo)

L’hô­tel­Dieu du Puy­en­Ve­lay pro­pose cet été de par­cou­rir les grandes pé­riodes de la pro­duc­tion du peintre es­pa­gnol Pa­blo Pi­cas­so de 1899 à 1970 à tra­vers le thème de la ma­ter­ni­té, un mo­tif in­sa­tia­ble­ment dé­cli­né par l’ar­tiste.

La qua­ran­taine d’oeuvres em­prun­tées aux mu­sées Pi­cas­so de Pa­ris et de Bar­ce­lone, à la Bi­blio­thèque na­tio­nale de France et aux hé­ri­tiers du maître se mêle aux pho­to­gra­phies de Ro­bert Ca­pa et Ro­bert Dois­neau qui éclairent la vie quo­ti­dienne du peintre et de l’homme.

Dans le pro­lon­ge­ment, des créa­tions contem­po­raines en hom­mage à l’ar­tiste ou libre­ ment ins­pi­rées de son tra­vail viennent sou­li­gner la mo­der­ni­té et l’uni­ver­sa­lisme de l’oeuvre de Pi­cas­so.

L’ex­po­si­tion est ar­ti­cu­lée en trois sec­tions : Ma­ter­ni­té­Jac­que­line, Claude­Pa­lo­ma, la Guerre­la Paix.

La pre­mière par­tie se si­tue dans le droit fil de deux ex­po­si­tions or­ga­ni­sées au fes­ti­val de La Chaise­Dieu en 1981 et 1985, avec Jac­que­line Pi­cas­so (19261986) elle­même, der­nière femme et égé­rie du peintre es­pa­gnol. La suite évoque Fran­çoise Gi­lot, la « femme fleur », qui fut la com­pagne de Pi­cas­so de 1944 à 1953, et la mère de deux de ses en­fants, Claude (1947) et Pa­lo­ma (1949). Le troi­sième vo­let fait ré­fé­rence à l’oeuvre réa­li­sée en 1952 à Val­lau­ris.

L’iden­ti­té d’ar­tiste de Pi­cas­so est ma­ter­nelle rap­pelle la di­rec­trice du mu­sée de l’hô­tel­Dieu, Flo­rence Sa­ra­go­za, dans le ca­ta­logue qui ac­com­pagne l’ex­po­si­tion. Si Pi­cas­so a re­çu de son père, Don Ruiz, son goût pour l’art, ses cou­leurs et ses pin­ceaux, c’est en ef­fet de sa mère María Pi­cas­so Ló­pez qu’il tire son nom d’ar­tiste.

« À tra­vers les nom­breuses Ma­ter­ni­té qu’il a réa­li­sées, l’ar­tiste donne prin­ci­pa­le­ment à voir ce qui fait de la femme une mère, note en­core Flo­rence Sa­ra­go­za. La gros­sesse est peu re­pré­sen­tée, mais lorsque Pi­cas­so la re­pré­sente, il s’agit d’oeuvres aus­si ma­jeures que L’Étreinte (1903) et les sculp­tures de la fin des an­nées 1940. En ef­fet, la trans­for­ma­tion du corps fé­mi­nin semble trou­ver un in­té­rêt plus af­fir­mé dans son tra­vail de sculp­teur. L’al­lai­te­ment fait par­tie des rares scènes de soin re­pré­sen­tées ».

MA­TER­NI­TÉ À LA POMME. Ce ta­bleau de 1971 est l’une des oeuvres ma­jeures de l’ex­po­si­tion de l’hô­tel-Dieu du Puy-en-Ve­lay. pho­to L’Eveil

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.