Dix-huit mois ferme pour avoir agres­sé deux sur­veillants « Je su­bis leur ra­cisme tous les jours »

La Montagne (Vichy) - - Région Faits Divers -

Un dé­te­nu de la mai­son cen­trale de Mou­lins-Yzeure a été condam­né à dix-huit mois de pri­son ferme, hier, par le tri­bu­nal de Mou­lins.

Sa­me­di der­nier, Si­di Si­di­bé (*) avait griè­ve­ment bles­sé un sur­veillant (quinze jours d’ITT, pro­lon­gés de­puis de dix jours sup­plé­men­taires) en lui as­sé­nant un violent coup à l’aide d’un bâ­ton im­pro­vi­sé, un pied de ta­bou­ret en l’oc­cur­rence. Frap­pé à la tête, l’agent pé­ni­ten­tiaire avait été ra­pi­de­ment se­cou­ru par un col­lègue qui, lui aus­si, avait re­çu des coups (un jour d’ITT).

Le pré­ve­nu a re­con­nu ces agres­sions, hier, de­vant le tri­bu­nal avant de se lan­cer dans des ex­pli­ca­tions pour le moins em­brouillées. Avec un seul et unique axe de dé­fense qu’il a ré­su­mé ain­si : « Les sur­veillants sont tous ra­cistes. Je suis le seul noir d’Afrique et je su­bis leur ra­cisme tous les jours. J’ai pris sur moi pen­dant un an avant d’ex­plo­ser. »

Des pro­pos dé­men­tis en bloc à la barre par le sur­veillant le plus gra­ve­ment tou­ché, dont les stig­mates de l’agres­sion sont en­core bien vi­sibles sur son crâne. Des pro­pos qui ont eu le don d’aga­cer l’avo­cat des sur­veillants. « Éri­ger le ra­cisme en sys­tème de dé­fense, ça ne passe pas. Vous n’êtes pas la vic­time, vous êtes l’agres­seur, lan­çait Maître Do­mi­ni­queJean Lar­dans en di­rec­tion du pré­ve­nu. Vous avez com­mis un acte d’une vio­lence ab­so­lue, lâche et pré­mé­di­té. »

La ques­tion du trans­fert

La pré­mé­di­ta­tion, c’est l’autre clé de ce pro­cès. Si­di Si­di­bé, dont la de­mande de trans­fert avait été pré­cé­dem­ment re­fu­sée, a­t­il agres­sé l’agent de pri­son pour pou­voir chan­ger d’éta­blis­se­ment pé­ni­ten­tiaire ? Si le dé­te­nu niait cette ver­sion des faits, c’était en tout cas la convic­tion de la pro­cu­reure Em­ma­nuelle Fre­don, qui avait re­quis trois ans de pri­son à l’en­contre du dé­te­nu.

(*) Ce dé­te­nu, dont le ca­sier ju­di­ciaire com­porte dix­huit men­tions, purge une peine de seize ans de ré­clu­sion cri­mi­nelle suite à l’ho­mi­cide d’un re­pré­sen­tant des forces de l’ordre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.