Des per­son­nages qui tombent le masque

« Ham­let Cir­cus » par les Fous mas­qués à Châ­tel­Mon­tagne

La Montagne (Vichy) - - Allier Actualité C’ - Fa­bienne Fau­rie De­main ven­dre­di, à 21 heures, à la Loge, à Bour­bon-L’Ar­cham­bault. Sa­me­di, à 21 heures, aire de loi­sirs, à Bayet. Ven­dre­di 18 août, à 21 heures, cour des Cha­ri­tains, à Ébreuil. Re­plis pré­vus en cas d’in­tem­pé­ries. Ta­rifs 12 et 6 €.

Ham­let était bien « sous le har­nais de la dou­leur » de la ven­geance et de la fo­lie, jeu­di soir, à Châ­tel-Mon­tagne où la Cie des Fous mas­qués a joué sa nou­velle pièce, Ham­let Cir­cus.

La pluie di­lu­vienne, le froid, la brume et une nuit d’encre. La na­ture avait créé un double dé­cor pour l’adap­ta­tion de cette pièce de Sha­kes­peare par les Fous mas­qués. Obli­geant la com­pa­gnie à jouer sous un bar­num. Des tré­teaux cer­nés de guir­landes, quatre co­mé­diens qui in­ter­prètent douze per­son­nages.

Le fil du drame

Les Fous mas­qués tiennent le fil du drame avec brio, tout en s’of­frant quelques di­gres­sions hu­mo­ris­tiques comme de faire jouer une scène à trois per­sonnes de l’as­sis­tance. Une mise à dis­tance du spectre mons­trueux du roi as­sas­si­né qui ob­sède son fils Ham­let.

De plus, sous les masques, créés sur me­sure par Étienne Cham­pion, les hé­ros sha­kes­pea­riens donnent un souffle par­ti­cu­lier au texte. La scé­no­gra­phie in­ven­tive, le dé­cor dé­pouillé et l’éner­gie des per­son­nages im­mergent le pu­blic dans ce royaume du Da­ne­mark où « Être ou ne pas être ? » de­meure la ques­tion es­sen­tielle. Mais aus­si qui ma­ni­pule qui ? Ham­let est­il fou ou non ?

L’in­trigue et ses rimes se nouent inexo­ra­ble­ment. Ophé­lie, amou­reuse in­gé­nue se re­trouve face à son Ham­let ron­gé de mé­lan­co­lie à la fo­lie ; Po­lo­nius, le cham­bel­lan ai­me­rait que tout se passe dans le meilleur des mondes et ma­noeuvre contre Ham­let. Claudius, le roi lâche, mais as­soif­fé de pou­voir n’a qu’une ob­ses­sion se dé­bar­ras­ser d’Ham­let ; Ger­trude, la reine in­cons­tante constate que son fils Ham­let échange des pa­roles avec « l’air im­pal­pable ». Les quatre co­mé­diens des Fous mas­qués ne crai­ gnent pas de for­cer le trait de leurs per­son­nages. Et Ham­let Cir­cus valse entre drame et farce pour le plai­sir du pu­blic. Et, au fi­nal, les masques tombent. Re­pré­sen­ta­tions.

PHO­TO VIC­TO­RIA PULIDO

DRAME ET FARCE Les Fous mas­qués dans pièce my­thique de Sha­kes­peare. Ham­let Cir­cus, mêle drame et farce, en adap­tant la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.