La lettre d’in­fo de­vient

La Montagne (Vichy) - - Agglomération Vivre Son Pays - Pra­tique. Plus d’in­fos au 04.70.41.21.67 ou sur : http://vendat.net.

Quatre­vingt onze per­sonnes ont af­fron­té la cha­leur ca­ni­cu­laire et se sont pré­sen­tées à la col­lecte or­ga­ni­sée par l’As­so­cia­tion des don­neurs de sang bé­né­voles de SaintGer­main­des­Fos­sés et sa ré­gion (Billy, Ma­gnet, Saint­Fé­lix, Saint­Gé­randle­Puy, Sans­sat et Seuillet), à la salle des fêtes de Billy, en par­te­na­riat avec la mu­ni­ci­pa­li­té et le site mou­li­nois de l’EFS Rhône­Alpes­Au­vergne.

Cinq nou­veaux don­neurs ont été ac­cueillis. Cette ex­cel­lente col­lecte, se­lon les res­pon­sables, de­vrait per­mettre de ren­flouer les stocks de sang en cette pé­riode es­ti­vale dif­fi­cile.

La pro­chaine col­lecte de l’an­née 2017 est pro­gram­mée jeu­di 31 août, à la salle des fêtes de Ma­gnet, de 16 heures à 19 heures. Les per­sonnes qui ont don­né à Billy ne pour­ront pas don­ner à Ma­gnet, eu égard aux dé­lais à res­pec­ter entre deux dons.

L’as­so­cia­tion Vendat son pas­sé a dé­ci­dé, à comp­ter de ce mois d’août, de chan­ger le nom de sa lettre men­suelle, elle s’ap­pel­le­ra dé­sor­mais La Brique de Vendat son pas­sé.

« Plu­sieurs rai­sons à ce­la, ex­plique le ré­dac­teur, Pa­trick Nio­bé. La pre­mière, pour ne pas qu’elle se confondre avec le bul­le­tin mu­ni­ci­pal pu­blié par la com­mune de Vendat. La se­conde, pour rap­pe­ler l’hé­ri­tage de notre com­mune con­cer­nant les pro­duc­tions im­por­tantes de briques, tuiles et autres pots, fa­çon­nés par des di­zaines d’ar­ti­sans au dé­tour des bourgs de Vendat, Lour­dy, Champoux, au fil des siècles et qui consti­tuent au­jourd’hui notre pa­tri­moine. »

Focus sur un fac­teur

Un pa­tri­moine que cette Brique, n° 17 donc, conti­nue d’ex­plo­rer avec la dé­cou­verte d’un pi­geon­nier, la pré­sen­ta­tion d’un autre fac­teur, le four à pain de l’As­cav et l’hom­mage aux Poi­lus.

Le pi­geon­nier, c’est ce­lui ca­ché en contre­bas de la rue de Bel­le­vue et vi­sible par­tiel­le­ment à tra­vers la vé­gé­ta­tion. Son pro­prié­taire ac­tuel l’a ac­quis en 1973, iso­lé dans un pré. À cette époque, il était en très mau­vais état et me­na­çait ruine. Pho­tos, des­crip­tion et his­to­rique per­mettent aux lec­teurs de mieux le dé­cou­vrir.

En at­ten­dant les Jour­ nées du pa­tri­moine, des 16 et 17 sep­tembre, aux­quelles Vendat son pas­sé dé­die son ex­po­si­tion à la Poste, un autre fac­teur est sous le feu des pro­jec­teurs. Il s’agit de Mar­cel Val­lard. Né le 21 jan­vier 1925 à Cha­bre­loche, il est af­fec­té le 1er août 1960 à Vendat, comme pré­po­sé, et le 1er mars 1969 il re­joint le centre de tri pos­tal à Es­cu­rolles, an­cien che­flieu du can­ton de Vendat.Son par­cours est pré­sen­té en dé­tail.

Vendat son pas­sé s’in­té­resse éga­le­ment au four à pain. Ceux que l’on peut re­trou­ver çà et là dans la com­mune et ce­lui qui anime ré­gu­liè­re­ment les fes­ti­vi­tés ven­da­toises et construit en 2000 par l’As­cav.

En­fin, pour scel­ler, comme d’ha­bi­tude, ce nu­mé­ro, l’as­so­cia­tion, à l’oc­ca­sion des com­mé­mo­ra­tions du cen­te­naire 1914­1918, rend hom­mage aux Poi­lus, en­fants de Vendat morts pour la France. L’oc­ca­sion de re­trou­ver la bio­gra­phie d’An­toine Sa­doux, dé­cé­dé le 19 oc­tobre 1918 à Oostv­le­te­ren (Bel­gique), à l’âge de 32 ans ; de Pierre Be­raud, dé­cé­dé le 13 sep­tembre 1918, à Bré­cy (Aisne), à l’âge de 19 ans ; et de Jean Re­ver­dy, dé­cé­dé le 24 oc­tobre 1918, à Ki­ce­vo (Ser­bie) à l’âge de 22 ans.

DON. Cer­tains don­neurs sont ve­nus en fa­mille.

MAR­CEL VAL­LARD. Lors de sa tour­née à Vendat pen­dant les an­nées 1960 à 1969.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.