Après les pré­sen­ta­tions, la pre­mière

Avec Ney­mar, le Pa­ris SG af­fronte Guin­gamp, ce soir (21 heures)

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Ney­mar avait été pré­sen­té par le Pa­ris SG la se­maine der­nière, mais n’avait pas pu af­fron­ter Amiens (2-0), faute de contrat ho­mo­lo­gué. Cette fois, tout est en ordre pour qu’il fasse ses grands dé­buts en Ligue 1, di­manche sous les yeux du Rou­dou­rou de Guin­gamp (21 heures).

Il a beau avoir pas­sé du bon temps à Saint­Tro­pez en dé­but de se­maine, Ney­mar est « prêt phy­si­que­ment pour jouer toutes les mi­nutes » du match contre Guin­gamp, a as­su­ré ven­dre­di son en­traî­neur, Unai Eme­ry.

« Il a fait les en­traî­ne­ments bien, avec le tra­vail qu’on a fait il connaît mieux les co­équi­piers, nous avons tra­vaillé la tac­tique, les coups de pied ar­rê­tés », a ex­pli­qué le tech­ni­cien basque, se­lon le­quel « il peut être dans le groupe et il peut jouer. Nous vou­lons tous qu’il soit dans le onze parce que c’est un joueur dont nous avons be­soin dans le groupe ».

Ney­mar au PSG, acte 1 ? Se­lon toute vrai­sem­blance, oui, pour le plus grand bon­heur du PSG, du foot­ball fran­çais et aus­si de... Guin­gamp, qui pro­fite in­di­rec­te­ment de l’évè­ne­ment : le pre­mier match de Ney­mar pro­met d’être très sui­vi dans le monde, et les Bré­si­liens s’en­traî­ne­ront peut­être à pro­non­cer cor­rec­te­ment le nom du stade guin­gam­pais.

Si les fans du Bré­si­lien de 25 ans veulent ache­ter l’une des 17.000 places pour le match d’au­jourd’hui, c’est trop tard, la ren­contre est à gui­chets fer­més de­puis dé­jà une se­maine. Et se­lon l’en­traî­neur guin­gam­pais, An­toine Kom­boua­ré, c’est sur­tout pour « voir Guin­gamp ga­gner ».

« Si pos­sible avec Ney­mar en face, mais les gens ne parlent pas de Ney­mar. Ici, les gens aiment leur club, ils sup­portent Guin­gamp », a en­core as­su­ré Kom­boua­ré, an­cien joueur et coach au PSG. « J’ai connu des clubs où on parle des su­per­stars qui sont en face et s’en font une mon­tagne. Nous on fait abs­trac­tion de tout ce qui se dit, tout ce qui est écrit sur le PSG et sur Ney­mar ».

Pour le PSG, il fau­dra en­suite rendre des comptes sur ce trans­fert au­près de l’UEFA, vu le fair­play fi­nan­cier en vi­gueur en Eu­rope (in­ter­di­sant aux clubs d’être trop dé­fi­ci­taires), mais en at­ten­dant la prin­ci­pale ques­tion est dé­sor­mais spor­tive : com­ment va jouer Ney­mar au sein de l’équipe?

Eme­ry de­vrait lo­gi­que­ment le faire jouer sur le cô­té gauche, là où il évo­luait à Bar­ce­lone. Dès di­manche? « Très hon­nê­te­ment, c’est mieux qu’il soit là, c’est beau­coup mieux », af­firme Kom­boua­ré. « On sait qu’en ga­gnant contre le PSG avec Ney­mar, ce se­rait en­core plus re­ten­tis­sant. »

COM­PO­SI­TION. Unai Eme­ry, l’en­traî­neur du PSG va de­voir main­te­nant adap­ter son équipe à Ney­mar.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.