RE­CHERCHES

Le « moindre re­coin » fouillé après la dis­pa­ri­tion de Maë­lys

La Montagne (Vichy) - - La Une - Ap­pel à té­moins. Maë­lys me­sure 1,30 m et pèse 28 kg. Elle était vê­tue d’une robe blanche sans manche et de nu-pieds blancs au mo­ment de sa dis­pa­ri­tion. Si vous l’aper­ce­vez ou que vous avez des in­for­ma­tions, contac­tez la gen­dar­me­rie de Pont-de-Beau­voi­sin :

Les gen­darmes conti­nuaient d’ex­plo­rer, hier, « la moindre par­celle, le moindre re­coin » à la re­cherche de Maë­lys, la fillette de 9 ans dis­pa­rue lors d’un ma­riage, ce week-end, en Isère.

Pas­ser toute la zone au peigne fin jus­qu’à ce que le so­leil se couche. » Sur le par­king de la salle po­ly­va­lente de Pont­de­Beau­voi­sin, une pe­tite ville de 3.500 ha­bi­tants où 180 per­sonnes par­ti­ci­paient à un ma­riage dans la nuit de sa­me­di à di­manche, des mi­li­taires fouillent les pou­belles, mu­nis de gants en la­tex.

Re­vé­ri­fier tous les lieux

D’autres se pré­parent à vé­ri­fier de nou­veau les fo­rêts en­vi­ron­nantes, où des bat­tues ont dé­jà été me­nées dans une vé­gé­ta­tion « très dense ». « On suit un prin­cipe de qua­drillage, du plus large au plus pré­cis », ex­plique l’un des en­quê­teurs de la Sec­tion de re­cherches de Gre­noble, co­sai­sie pour me­ner les in­ves­ti­ga­tions.

À quelques cen­taines de mètres de là, des membres d’un es­ca­dron de gen­dar­me­rie mo­bile ba­sé à Mai­sons­Al­fort (Val­deMarne), ac­tuel­le­ment en dé­pla­ce­ment et ve­nu prê­ter main­forte, se pré­parent à ins­pec­ter un grand bâ­ti­ment sur­plom­bant la route, dé­la­bré et ta­gué, où des mor­ceaux de verre jonchent le sol. « On doit tout vé­ri­fier », sou­ligne l’un des gen­darmes après avoir en­jam­bé le por­tail ver­rouillé de cet an­cien col­lège à l’aban­don, pour conti­nuer les re­cherches dans un sous­bois es­car­pé à l’ar­rière.

Usine désaf­fec­tée, points d’eau, rien n’est lais­sé de cô­té. Après l’en­vi­ron­ne­ment di­rect du lieu de la dis­pa­ri­tion, les re­cherches s’élar­gissent au­jourd’hui aux champs voi­sins et aux abords des routes, sur 25 mètres de large. Elles avaient dé­bu­té dès le si­gna­le­ment de l’ab­sence de Maë­lys, di­manche vers 4 heures, mo­bi­li­sant aus­si un hé­li­co­ptère, des spé­léo­logues et des maîtres­chiens.

Au­di­tion de 250 per­sonnes

Les in­ves­ti­ga­tions passent aus­si par l’au­di­tion des 250 per­sonnes qui par­ti­ci­paient au ma­riage mais aus­si à deux autres fêtes or­ga­ni­sées dans un bar et une salle pa­rois­siale de la ville. Et par la vé­ri­fi­ca­tion des cen­taines d’ap­pels té­lé­pho­niques re­çus dans le cadre de l’ap­pel à té­moins.

PHO­TO AFP

RE­CHERCHES. Un prin­cipe de qua­drillage, « du plus large au plus pré­cis » a été sui­vi hier dans l’Isère, au­tour des lieux de la dis­pa­ri­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.