« Des en­fants font des ca­prices pour un iP­hone »

La Montagne (Vichy) - - Allier -

Loïc Go­ni­net est ven­deur au sein de la bou­tique Wel­com, à Mont­lu­çon. Il ra­conte ce qu’il constate au quo­ti­dien.

Ven­deur en té­lé­pho­nie de­puis quelques an­nées, Loïc Go­ni­net a ob­ser­vé une évo­lu­tion ra­di­cale des com­por­te­ments. Car si beau­coup de pa­rents disent ache­ter un té­lé­phone por­table à leur en­fant au col­lège ou au ly­cée, ils sont de plus en plus nom­breux à ache­ter les smart­phones les plus puis­sants dès l’école pri­maire.

« On voit beau­coup d’en­fants jeunes avec des for­faits tout illi­mi­té et sans contrôle pa­ren­tal, de plus en plus tôt. Beau­coup d’en­fants en CM1 ou CM2 ont dé­jà un smart­phone, qui coûte 300 eu­ros avec un for­fait à 20 eu­ros par mois. Des en­fants font des ca­prices pour avoir un iP­hone ou le der­nier smart­phone. Les pa­rents ne mettent pas de telles sommes pour eux­mêmes », constate Loïc Go­ni­net.

Et il note que ces en­fants n’en ont pas l’uti­li­té : « Ils veulent ces té­lé­phones pour le mon­trer aux co­pains, pour jouer, prendre des pho­tos et les ré­seaux so­ciaux. Mais des té­lé­phones d’en­trée de gamme, entre 50 et 100 eu­ros suf­fi­raient, avec des for­faits simples et blo­qués. Mais pour l’en­trée au col­lège ! », pré­co­nise le ven­deur.

C. CHAMPAGNAT

CHOIX. « On ne vend au­cun té­lé­phone ba­sique aux en­fants. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.