Pour une cou­ronne en toute beau­té

Laure­Em­ma­nuelle Ma­rion pour­rait de­ve­nir Miss France In­ter­na­tio­nale, dans 10 jours

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre - Yann Ter­rat vi­chy@cen­tre­france.com Pra­tique. On peut suivre Lau­reEm­ma­nuelle sur Fa­ce­book sur sa page : Laure-Em­ma­nuelle-Fi­na­lis­teMiss-In­ter­na­tio­nal-France-2017

A Rou­baix, le 9 sep­tembre, la Vi­chys­soise d’adop­tion fe­ra par­tie des 25 finalistes à concou­rir pour le titre de Miss France in­ter­na­tio­nale.

La Corse, Pa­ris, le SaintNec­taire… Pour Lau­reEm­ma­nuelle Ma­rion, la France se conjugue au plu­riel. Dif­fi­cile pour elle de hié­rar­chi­ser ses pré­fé­rences tant le pays semble lui col­ler à la peau. « À tra­vers mon par­cours uni­ver­si­taire, mes sou­ve­nirs de jeu­nesse », ajoute­t­elle en­core pour mieux ex­pli­quer sa dé­marche.

Le 9 sep­tembre pro­chain, elle par­ti­ci­pe­ra avec 25 can­di­dates au concours de Miss France in­ter­na­tio­nale (*), à Rou­baix. Une troi­sième ex­pé­rience après celles de Miss Man­ne­qui­nat et Belle d’Au­vergne que la jeune fille de 22 ans a choi­si de vivre pour plu­sieurs rai­sons. Le goût de la scène, pour com­men­cer, « j’ai une longue pra­tique de danse de sa­lon, je suis ha­bi­tuée à me pro­duire de­vant le pu­blic », confie­t­elle avec aplomb. L’en­vie de re­pré­sen­ter son pays à l’in­ter­na­tio­nal, en­fin. En cas de vic­toire, en ef­fet, Lau­reEm­ma­nuelle se ren­dra tous frais payés au Ja­pon pour pré­tendre au titre de Miss In­ter­na­tio­nale. en te­nue de cock­tail, soi­rée et maillot de bain. Un cli­ché de la « miss po­tiche » ? Laure­Em­ma­nuelle connaît son su­jet : « Je pense que l’image des miss a chan­gé de­puis l’élec­tion de l’étudiante en mé­de­cine, Ma­rine Lor­phe­lin, en 2012. »

Sur scène, en sep­tembre, la na­tive de Bes­say­sur­Al­lier se dra­pe­ra d’une robe aux références ré­gio­nales. Une pièce de couleur jaune et de forme vol­ca­nique. Comme un clin d’oeil au Centre na­tio­nal du cos­tume de scène de Mou­lins et des mon­tagnes au­ver­gnates. Elle y dé­fen­dra aus­si, et avant tout, une cause qui lui est chère : le zé­ro dé­chet.

(*) Le 4e concours mon­dial après Miss Uni­vers, Miss Monde et Miss Earth.

PHO­TO EMERIC ENAUD

ÉCHARPE. Conser­vé pré­cieu­se­ment dans une po­chette avant le concours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.