Trois mois avec sur­sis pour le vo­leur de lin­ge­rie fé­mi­nine

Un quin­qua­gé­naire ju­gé hier à Cus­set pour des vols de lin­ge­rie

La Montagne (Vichy) - - La Une - Pierre Gé­rau­die pierre.ge­rau­die@cebnn­tre­france.com

Un quin­qua­gé­naire a été condam­né à trois mois de pri­son avec sur­sis, hier, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Cus­set. De­puis plu­sieurs an­nées, il vo­lait… les cu­lottes de ses voi­sines.

«C’est une his­toire qui, de loin, peut prê­ter à rire ». Voi­là un point qui, hier, met­tait d’ac­cord pro­cu­reur et avo­cats. L’his­toire ? Celle d’un homme de 53 ans do­mi­ci­lié dans l’ouest de l’Al­lier et qui com­pa­rais­sait de­vant le tri­bu­nal pour des vols… de sous­vê­te­ments fé­mi­nins. Des strings, exac­te­ment. De cou­leur rouge et noir, de pré­fé­rence. Des vols par di­zaines Au cours des der­nières an­nées, le quin­qua­gé­naire en a dé­ro­bé des di­zaines dans son voi­si­nage, alors qu’ils étaient éten­dus sur des fils à linge. Il l’a re­con­nu lui­même au­près des gen­darmes de Gan­nat, après un nou­veau vol com­mis en juillet der­nier, qui au­ra été ce­lui de trop.

Ce jour­là, c’est le ma­ri de l’une des vic­times des vols à ré­pé­ti­tion qui avait fi­ni par dé­mas­quer son voi­sin. Ce­lui­ci avait, aux dires des té­moins in­ter­ro­gés lors de l’en­quête, ten­dance « à faire de fré­quents al­lers­re­tours » au­tour des mai­sons où il com­met­tait ses mé­faits. Au to­tal, sur plu­sieurs an­nées, plus d’une cen­taine de sous­vê­te­ments fé­mi­nins au­ront ain­si été dé­ro­bés par le pré­ve­nu qui, in­ter­pel­lé par les gen­darmes, ne tar­de­ra pas à re­con­naître les faits. Ni à ex­pli­quer ses mo­ti­va­tions. « Dé­viance sexuelle » Il ad­met­tra ain­si « s’adon­ner à ces vols pour pou­voir por­ter les sous­vê­te­ments, trou­vant ce­la sexy, et ai­mant se sen­tir comme une femme en les por­tant ». L’étude psy­chia­trique al­lait, elle, mettre en évi­dence « une dé­viance sexuelle » chez le mis en cause, écar­tant ce­pen­dant tout signe de « dan­ge­ro­si­té ».

Les avo­cats de deux des vic­times des vols, pour­tant, sou­li­gnaient les dé­gâts. Et no­tam­ment psy­cho­lo­giques. Pour eux, donc, « l’his­toire ne prê­tait pas à rire ». « Ces vols ont été des actes in­tru­sifs et per­tur­bant pour ma cliente, qui a été an­gois­sée par la suite et qui a dû consul­ter un mé­de­cin », no­tait ain­si Me Bar­noud. « Il y a eu le sen­ti­ment d’avoir à faire à un po­ten­tiel ma­niaque, une per­sonne dan­ge­reuse, avec tout l’im­pact psy­cho­lo­gique que ce­la peut avoir », re­le­vait de son cô­té Me Me­te­nier. « Ces actes peuvent être vus comme des at­teintes à la di­gni­té », ap­puyait le pro­cu­reur Beard, re­qué­rant « quatre mois de pri­son avec sur­sis ».

Le quin­qua­gé­naire a fi­na­le­ment été condam­né à trois mois de pri­son avec sur­sis et mise à l’épreuve pen­dant deux ans, as­sor­tis d’une obli­ga­tion de soins. Il de­vra aus­si ré­gler plus de 2.000 € de dom­mages et in­té­rêts à ses vic­times.

PHOTO D’ILLUSTRATION

VOLS. Le quin­qua­gé­naire dé­ro­bait les sous-vê­te­ments éten­dus dans les jar­dins de ses voi­sins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.