Un 11-No­vembre inau­gu­ral

La Montagne (Vichy) - - Agglomération -

La com­mé­mo­ra­tion du 11No­vembre a été mar­quée, à Saint-Di­dier, par l’inau­gu­ra­tion des tra­vaux de res­tau­ra­tion du mo­nu­ment aux morts.

Sen­sible à la vo­lon­té de res­tau­rer son mo­nu­ment aux morts, la mu­ni­ci­pa­li­té l’a ef­fec­tué à l’oc­ca­sion du cen­te­naire de la Grande Guerre. Sa­me­di, élus, per­son­na­li­tés ci­viles et mi­li­taires, an­ciens com­bat­tants et res­pon­sables as­so­cia­tifs ont as­sis­té à l’inau­gu­ra­tion de ces tra­vaux.

« Notre vo­lon­té, bien que nos bud­gets ne soient pas tou­jours à la hau­teur, s’est en­fin concré­ti­sée, pré­ci­sait Mar­tine Des­champs, maire. Grâce à l’en­tre­prise Bour­let, l’en­tou­rage ain­si que les plaques ont été net­toyés et les noms des sol­dats re­gra­vés ». Huit co­lonnes À la lec­ture des 31 sol­dats morts pour la France, en 1914­1918 comme en 1939­1940, Philippe Car­ré, membre du Sou­ve­nir fran­çais, pré­ci­sait l’ori­gine de ce mo­nu­ment. « Gil­bertAn­dré Ber­geon, maire, a par­ta­gé la vie de ces sol­dats dans les tran­chées en qua­li­té d’of­fi­cier en­ga­gé vo­lon­taire. Dé­co­ré de la Croix de guerre et bles­sé en ser­vice com­man­dé, il re­trouve ses foyers avant la fin du conflit et re­prend ses fonc­tions de maire. Con­nais­sant les sa­cri­fices de ses ad­mi­nis­trés, six jours après la si­gna­ture de l’Ar­mis­tice, il éta­blit un Livre d’or en mé­moire des en­fants de Saint­Di­die­ren­Rol­lat, morts pour la Pa­trie. Puis, comme de nom­breuses com­munes, dans le but d’ho­no­rer les vic­times de la guerre, il fait éle­ver un mo­deste mo­nu­ment dans le ci­me­tière. »

Une sous­crip­tion pu­blique vient confor­ter ce pro­jet com­mu­nal qui voit abou­tir l’édi­fi­ca­tion de ce mo­nu­ment sym­bo­li­sé par un obé­lisque as­sis sur trois socles suc­ces­sifs où sont ins­tal­lées les plaques gra­vées des noms des sol­dats. Le mo­nu­ment est en­ca­dré par huit co­lon­nettes car­rées te­nant des chaines.

« En 2014, le co­mi­té lo­cal du Sou­ve­nir fran­çais pro­pose à la mu­ni­ci­pa­li­té la res­tau­ra­tion de ce mo­nu­ment. La mu­ni­ci­pa­li­té fait sienne cette idée. Les tra­vaux au­jourd’hui inau­gu­rés ont été fi­nan­cés par la com­mune, le co­mi­té lo­cal du Sou­ve­nir fran­çais et l’Of­fice na­tio­nal des an­ciens com­bat­tants. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.